Beam me up, Scotty

Ce jeudi, cela fait 50 ans qu’une des séries de science-fiction les plus populaires et les plus applaudies est sortie pour la première fois, j’ai nommé Star Trek. Les trois premières années, la série n’a pas tellement attiré l’attention du public, mais à la fin, son succès a grandi et Star Trek est devenu une authentique sous-culture. Il y eu plusieurs séries à la suite et une poignée de films qui ont été dévorés, et non seulement par les fans convaincus, les Trekkies comme on les appelle. Les Trekkies organisent régulièrement des congrès, avec des participants en uniformes de Star Trek ; le désir humain de s’échapper dans un monde imaginaire est irrépressible.

KIRK AND SPOCK

Les héros, le Capitaine Kirk et le Dr Spock

Oh, pour ceux qui ne connaissent pas du tout la série, le titre de ce post “Beam me up, Scotty” est une célèbre, une fameuse réplique de l’un des héros, le Commandant Captain Kirk. Dans la série, on se déplace “par téléportation” d’un endroit à un autre.

Vu l’énorme succès de Star Trek, il serait naturellement intéressant de jeter un œil sur son horoscope. La toute grande question, c’est bien sûr, encore une fois, de savoir quelle heure utiliser pour calculer un horoscope valable ? Ce serait une bonne idée de prendre comme heure de naissance l’heure exacte de la première diffusion, mais hélas, je n’ai pas eu la chance de la trouver. Mais en astrologie, il y a bien d’autres techniques qui fonctionnent bien et grâce auxquelles on peut extraire une heure de naissance valable. Ainsi, pour les pays qui existent depuis des siècles, et dont l’heure de naissance n’est jamais véritablement connue, on peut prendre la Grande Conjonction de Saturne et Jupiter avant la fondation du pays, ou son unification. Cela fonctionne parfaitement, et dans le cas des Pays-Bas, nous avons donc comme planète dominante, Mercure, en aspect étroit avec la Lune en Maison 9. Ceci montre immédiatement que les Pays-Bas sont un pays de commerce (Mercure) international (Maison 9), où tout ce qui est maritime (Lune) joue un très grand rôle.

Il en a toujours été ainsi, et c’est toujours le cas, seulement au fil du temps, cela s’exprime sous des formes différentes. Mais cela ne veut pas dire que cela change quoi que ce soit à l’essence. Cet artifice qu’on peut exploiter pour les pays, on peut l’utiliser aussi pour les séries et les romans. On prend alors l’horoscope de la lunaison (la Nouvelle ou la Pleine Lune), qui a eu lieu juste avant le début de la série. Parce que la date de la première diffusion ou parution d’un livre qui a connu beaucoup de succès par exemple, est toujours bien connue, et qu’on peut alors dresser un horoscope. Dans le cas de Star Trek, cela donne l’horoscope qui se trouve ci-dessous, et que vous pourrez voir en cliquant sur le lien. Comme lieu de naissance, on a pris New York parce que la chaîne qui a lancé la série était basée là-bas.

STAR TREK VOLLE MAAN

Chaque diffusion de Star Trek commençait avec les mots solennels “Space, the final frontier[1]”. Ce qui se voit d’emblée dans l’horoscope, car sur l’Ascendant et donc dominant l’horoscope, se trouve la planète des frontières, Saturne, tout près de la limite du signe. Saturne est Maître de 12 et l’espace tombe sous la Maison 12, en rapport avec le vide et la solitude. Saturne est rétrograde et c’est bien compréhensible car s’il allait de l’avant, il serait sous peu en son détriment en Bélier. Il reste donc à la limite, mais il ne va pas non plus se montrer au regard. L’Ascendant avec Saturne se trouve sous l’étoile Scheat, de la constellation de Pégase. Et là, on a la force mythique, qui a apporté autant de succès à la série. Pégase, c’est le Cheval ailé, qui de sa propre initiative, s’est mis à courir vers l’Olympe, le monde des dieux, et c’est ce qui arrive littéralement dans la série. Avec leur vaisseau spatial, l’Enterprise, les héros parcourent à leur guise l’espace infini.

ENTERPRISE

L’Enterprise, le Cheval volant

Chaque série à succès se base sur un thème mythique sous-jacent, car cela entre en résonance avec l’humain. Les mythes ne sont pas de petites histoires gentillettes, mais ils montrent les structures fondamentales et les scénarios de l’existence humaine, avec tous les écueils et toutes les possibilités. C’est pour cela qu’il y a tant de Trekkies.

Le thème de Pégase est à nouveau exprimé en ce que la Lune se trouve en l’une des deux demeures lunaires de Pégase. La Lune, qui flotte aux environs de la Maison 12 de l’espace infini, est une belle image du vaisseau spatial l’Enterprise, et elle est en forte réception mutuelle avec Jupiter, qui est Maître de 1 et de 10. Jupiter est en exaltation et voici qui reflète l’une des autres formules standard de la série, je veux parler de to boldly go where no man has ever gone before[2].Jupiter est en exaltation et les planètes exaltées ont souvent les plus grands desseins, dont elles ne se défont pas facilement. Jupiter se trouve sous la très puissante étoile Procyon, l’étoile alpha du Petit Chien, un petit animal bien malin et agile, qui roule souvent ses adversaires. Jupiter est en trigone étroit avec Saturne, donc son attention se porte sur le franchissement de The Final Frontier. Jupiter, dans son exaltation, est assurément la force qui veut dépasser les limites et les limitations.

Sous la royale Régulus, qui apporte énormément de succès, et en trigone étroit avec le MC, il y a Mercure, la planète de la technique. Il est un fait que diverses techniques, futuristes pour l’époque, se retrouvent au sein de la série et que Star Trek, comme bien d’autres œuvres de SF, a parfois inspiré des innovations technologiques. Ce trait utopique et futuriste est bien visible dans le franchissement du signe, que Mercure s’apprête à réaliser. En Vierge, il sera exalté et dans son propre signe et dès le franchissement de la frontière, c’est un avenir extrêmement brillant qui l’attend.

 

[1] L’espace, la dernière frontière

[2] Aller hardiment là où jamais aucun homme n’est allé

Geef een reactie