Cinquante nuances de gris – l’horoscope

Dans le post de la semaine passée, nous avons jeté un œil sur le “radix” de Star Trek, à l’aide de la technique de la Nouvelle/Pleine Lune précédant la naissance, ce qu’on appelle “lunaison prénatale”. Ce qui veut dire que vous dressez le thème du moment exact de la Nouvelle ou de la Pleine Lune, qui se produit avant une “naissance”. Quand vous calculez des horoscopes pour des films et des romans, vous pouvez appliquer cette technique car la “naissance” d’un roman est rarement un instant précisément connu. Ce qui est toujours bien évident pour les livres, c’est le jour de la parution et pour les films, le jour de la première, et c’est bien suffisant pour utiliser cette technique de la lunaison. Le moment exact que vous utilisez, c’est celui de la Nouvelle ou de la Pleine Lune.

Peut-être est-ce un peu dérangeant, mais cette technique semble fonctionner étonnamment bien en pratique et naturellement, elle ouvre un tout nouveau domaine à la recherche astrologique. Dans les romans à succès, il y a souvent des éléments mythiques évidents, et c’est ce qui ressort aussi nettement de la lunaison prénatale du super-bestseller Cinquante nuances de Gris. Le livre ne vient pas, à dire vrai, enrichir le patrimoine littéraire, c’est plutôt un livre écrit à la va-vite, mais le succès est énorme, à l’échelle mondiale. Le récit met en scène une relation sadomasochiste, et il y a même deux suites qui sont parues et qui ont eu du succès, sans compter le film, évidemment. On a donc clairement touché une corde sensible.

Toutes de bonnes raisons d’examiner le thème de cet invraisemblable super-succès. Ce succès est arrivé d’ailleurs de façon tout-à-fait inattendue, car le livre est paru en premier lieu sous forme d’e-book, sur un petit site australien d’autoédition ! Vu le succès croissant, ce n’est que plus tard seulement que les droits furent achetés par un véritable éditeur. Cliquez sur le lien ci-dessous pour afficher l’horoscope de Cinquante nuances de Gris.

50-shades

Ce qui frappe tout de suite dans cet horoscope, c’est l’influence incroyablement forte de Vénus. Pas moins de cinq planètes et le MC possèdent Vénus comme dispositrice, ce qui cadre naturellement très bien pour un roman érotique. Vénus se trouve très forte, dans son propre signe et elle n’est pas seulement Maître de 10, mais aussi Maître de 5 de la sexualité et du plaisir, qu’elle gouverne donc tout ensemble. Mais l’étoile qui se trouve à l’aplomb de cette Vénus qui domine tout, est à juste titre frappante. C’est Mirach, dans la Ceinture de la Princesse, une étoile de la constellation d’Andromède, la princesse qui est enchaînée à un rocher ! C’est ce motif mythique-ci qui a causé le si grand succès de ce livre, les mythes sont les scénarios fondamentaux de l’existence, qu’on reconnaît instinctivement, aussi et peut-être même surtout, dans la littérature à sensation.

andromeda-2

Andromède, la princesse enchaînée

Vénus est en conjonction étroite avec Mercure, la planète de l’écriture, et avec Mars, une des planètes qui cadre très bien avec le sadomasochisme. C’est un Mars en Taureau, et que voilà une belle image. Car les signes sont vus, dans la tradition, comme des ”maisons célestes”, ce qui veut dire des espaces de 30 degrés de long, au sein desquels l’atmosphère est déterminée par la planète qui gouverne. Ici on voit donc la planète de l’agression et de la violence, qui s’affaire dans la maison de Vénus. Ce n’est naturellement pas la maison qui correspond à son domicile, mais c’est une représentation qui fait référence au sadomasochisme, qui est une combinaison bizarre de l’amoureuse Vénus et de l’agressif Mars. Mars se trouve aussi en sus sous l’étoile Sheratan, la violente Corne Nord du Bélier, qui possède une nature Mars/Saturne, ce qui cadre aussi très bien avec tout le tableau.

Dans cette histoire, la femme a le rôle de soumission, ce qui se reflète par le fait que cette lunaison est une Pleine Lune. A la Pleine Lune, celle-ci est au plus faible et la Lune féminine est complètement remplie de la lumière du Soleil masculin, si bien que la Lune est entièrement gouvernée par le Soleil. Cette image devient encore plus forte par ses côtés mythiques, le Soleil se trouve sous Algol et la Lune est dans la demeure lunaire des Pinces du Scorpion. Algol ne correspond pas toujours aux catastrophes et à la décapitation, mais l’étoile donne aussi un puissant, irrésistible glamour et les pinces du Scorpion n’ont vraisemblablement pas besoin d’explication supplémentaire. Algol est aussi en rapport avec le sens de “perdre la tête” en proie à un désir violent.

La Lune est en chute dans le signe fixe du Scorpion, ce qui veut dire que le flux des émotions ne fonctionne pas comme il le devrait. Normalement, le flux lunaire s’écoule, mais ici il est bloqué, dans la “maison céleste de Mars”, où la Lune n’a naturellement pas sa place. Ce qui peut-être montre la souffrance émotionnelle, qui s’exprime dans le sadomasochisme, c’est cette Lune qui ne peut rien relier directement par les émotions. Les “nuances de gris” du titre se retrouvent à nouveau chez Saturne, Maître de 1, tout près du MC, et le gris est la couleur de Saturne. La rétrogradation de Sature montre qu’il se passe ici quelque chose qui va à l’encontre du cours normal des choses et Saturne (limiter, tenir dans des liens) est proche de Mars, la seconde planète qui correspond au sadomasochisme. Avec Saturne en exaltation, on voit bien qu’il y a comme une atmosphère idéalisée. La surpuissante influence de Vénus, Maître de 5 du plaisir et des puissants motifs mythiques, surtout ceux de la princesse enchaînée, sont la cause du succès véritablement incroyable qu’a connu ce livre.

Geef een reactie