Des 007 rouges

Une remarquable biographie vient de paraître sous la plume du spécialiste de la Russie, Owen Matthews, au sujet du “James Bond” communiste Richard Sorge. Sorge est de père russe et de mère allemande et a servi l’Union Soviétique par pure conviction, comme espion en Extrême-Orient durant les années de guerre. Il avait beaucoup de charme, c’était un coureur de jupons, un alcoolique, malin, casse-cou et extrêmement efficace, et donc on peut le voir comme un genre de 007 rouge : Ian Fleming le créateur de James Bond, fut lui-même actif dans les services secrets durant les années de guerre, il savait donc comment cela se passait. Hélas, hélas il n’y a pas de coordonnées de naissance fiables pour Richard Sorge, mais il y en a par contre pour un personnage du même genre à l’Ouest, Kim Philby, super-taupe pro-soviétique dans les services secrets anglais, responsable de la mort de centaines d’agents occidentaux.

KIM PHILBY

Cliquez sur le lien ci-dessus pour afficher le radix de Philby. Celui-ci appartenait à un groupe d’espions surnommé le Cambridge Five parce que les membres de ce groupe, durant leurs années d’études à Cambridge dans les années 30, sont tombés sous le charme du marxisme. Les services secrets russes tenaient Cambridge bien à l’œil, là où la fine fleur britannique a toujours étudié, et il ne fallut pas longtemps pour que les étudiants marxistes entrent dans le jeu des Russes. C’était assez typique : ils étaient issus de bonnes familles, mais ils voyaient le marxisme comme la seule et unique chance de sauver le monde du mal causé par des dictateurs fascistes. Les gens passent d’un enfer à un autre enfer, c’est une chose qui se produit encore de nos jours par la polarisation au niveau mondial. Diviser pour régner, le diable connaît la formule de toute éternité, depuis la pomme.

Algol en triple

Dans l’horoscope de Philby, le plus célèbre et le plus mortel des Cambridge Five, on voit directement qu’il aura une existence qui sort de la moyenne. Trois points sont en relation avec Algol : l’Ascendant, la Lune et Mars se trouvent sous la pire étoile : coupeuse de tête, assoiffée de sang et tueuse de masse. On peut dire à juste titre qu’Algol s’est montrée, dans cette vie, au travers de ses activités : des centaines d’agents ont trouvé la mort et Philby correspondait très bien naturellement aussi à la Russie soviétique. Algol fait perdre la tête, mais Méduse (Algol est sur la tête porteuse de serpents) peut aussi se montrer sous les traits du glamour et de la séduction. Cela aussi c’était naturel, la charmante upper class britannique était au fond une meurtrière diabolique possédée par une idéologie totalitaire grâce à quoi il ne reculait devant rien. Quand on rencontre qqn avec une triple Algol, il vaut mieux l’éviter.

Coureur de jupons

La belle apparence extérieure, on la retrouve aussi clairement dans la planète située sur le Descendant, Vénus / Maître de 1 dans son détriment, qui montrera donc le pire côté de la bénéfique, charme et séduction. Vénus/ Maître de 1, c’est Philby lui-même et Vénus est en forte réception mutuelle avec Mars / Maître de 7, l’autre. Vénus et Mars symbolisent le couple et donc surtout le côté érotique, donc oui un coureur de jupons, cela correspond bien surtout parce que Vénus et Mars sont tous deux en détriment, vite fait, bien fait. Mars est aussi la planète rouge ce qui exprime plus sa sympathie pour la lutte des classes, mais il est aussi Maître de 12 des secrets et de l’autodestruction. Philby n’était pas seulement un espion, ce qui est encore renforcé par Maître de 10 de la carrière dans la Maison 12, mais aussi un alcoolique. Il se fait que c’est plus facilement compréhensible d’un point de vue astrologique, les addictions et les secrets sont tous deux liés avec la Maison 12.

Timbre

La Lune, essentiellement forte en exaltation sur l’Ascendant va en outre contribuer à une image publique charmeuse, la Lune sait toujours très bien comment suivre la tendance en souplesse. Mais ici aussi, la forte sensibilité de la Lune est directement sapée par l’omniprésence d’Algol (mortalité) et de Mars (agression) en détriment et si proches l’un de l’autre.

KIM PHILBY

 Les Firdaria, les gouverneurs de plus longues périodes dans l’existence, sont comme bien souvent, clairs comme de l’eau de roche. Quand au cours de la Seconde Guerre mondiale, il prit la tête du contre-espionnage britannique, le Firdar de cette puissante Lune conjointe à Maître de 12 sous Algol venait juste de commencer. La Lune est sa plus puissante planète. Philby mit en œuvre son activité secrète et mortifère au cours du Firdar de Saturne (Maître de 10 en Maison12). À la fin des années 50 il quitta le service dument décoré et devint journaliste au Moyen-Orient. Quand en 1963 commença son Firdar de Jupiter, il fut démasqué et s’enfuit en Union Soviétique. Il reçut un vaste appartement à Moscou et une confortable allocation, mais c’était une cage dorée (Jupiter est Maître de 8), il était seul et son addiction avait plus d’emprise que jamais sur sa personne. La profonde tristesse d’Algol dans sa vie s’exprime bel et bien sur le timbre à son effigie que les Soviétiques ont dédié à leur super-taupe.

Geef een reactie