Trans?

Aux Pays-Bas, il a été décidé récemment, qu’à partir de 2024, les cartes d’identité ne mentionneraient plus le sexe. Ceci afin de rencontrer les desiderata des gens qui ne se sentent ni homme ni femme, ce qui est un peu étrange. Il n’est donc pas question ici, semble-t-il, de transgenres, car ce sont des gens qui, après avoir changé de sexe, vont passer leur vie comme membres de l’autre sexe et qui donc, justement,voudraient voir mentionner ce nouveau sexe sur leur carte d’identité. Il semble donc qu’il s’agisse d’un groupe encore plus restreint qui ne veut pas changer de sexe de manière définitive mais qui veut ou doit être reconnu pour ses “sentiments d’appartenance”. Va-t-on voir bientôt arriver, par exemple, dans les toilettes des dames, des hommes qui, en dépit de leur longue barbe, vont persévérer envers et contre tout, à être des femmes ???

Pour la tradition, la disparition progressive de la polarité basique homme-femme est considérée comme un signe qu’on approche de la fin d’un cycle temporel. Le cosmos est bâti sur une polarité complémentaire et à la fin du cycle, la polarité de base ainsi que le cosmos, fondé sur le yang masculin et le yin féminin, se délite. Ce qui ne veut pas dire que demain, l’apocalypse sera à notre porte, son moment exact, personne ne le connaît et on ne peut pas le trouver non plus en astrologie. Mais l’amoindrissement de la tension créative entre les pôles complémentaires, qui s’exprime le plus chez l’humain au travers des sexes, est bien, à ce qu’il semble, le point où toute cette discussion sur le “genre” trouve sa manifestation.

Peut-on en parler sur base d’astrologie, plus pratique ? Souvent, on voit dans des thèmes de gens en conflit avec leur sexe de naissance, de fortes tensions autour de la Maison 5 de la sexualité. Un bon exemple : l’Américain RuPaul Andre Charles, qui a rencontré un succès énorme avec son RuPaul’s Drag Race, un show de travestis. RuPaul lui-même est un homosexuel, pas un transsexuel, mais naturellement, ne veut pas faire partie d’une catégorie bien définie. Dans son thème natal, il est bon de voir si la thématique du sexe se trouvera au premier plan (cliquez sur le bouton download ci-dessous).

Ce qui saute tout de suite aux yeux, c’est Vénus, la planète de la féminité, conjointe à Jupiter tout près du Descendant, et très forte en Maison 7. Jupiter est Maître de 10 de la carrière, et dans sa chute en Capricorne, il a une forte tendance à outrepasser des limites. Vénus est non seulement la planète féminine mais aussi le Maître de 5 de la sexualité. RuPaul montrera donc au monde (Maison 7) qu’il dépasse les limites (Jupiter) en relation avec la féminité (Vénus) et la sexualité (Maître de 5). Par antisce, (position planétaire en miroir le long de l’axe 0 Cancer- 0 Capricorne) cette conjonction est encore plus mise en valeur, elle tombe sur le Descendant ! Un antisce agit de façon inhabituelle ou indirecte, car les antisces sont liés symboliquement à l’axe des Noeuds. L’axe des Noeuds est une image de l’instinct créateur, le point de départ de la polarité basique qui porte le monde.

Cette éloquente conjonction Vénus-Jupiter qui outrepasse les limlites se trouve non seulement sur le Descendant par antisce (le point des Noeuds), mais l’axe des Noeuds tombe lui-même sur l’axe MC/FC. C’est ici qu’on voit à quelle profondeur c’est ancré : l’axe des Noeuds, c’est l’énergie duelle intensément créatrice elle-même, et la dualité est sous le signe d’une plus grande différence sexuelle !!! La clé du succès de RuPaul, c’est qu’il s’en sert et le montre dans sa profession. Ce qui est assez surprenant, c’est Mercure, Maître de 1 (RuPaul lui-même) en Maison 5 de la sexualité, conjoint à Neptune, qui dissoud toutes les structures, Mercure change aussi facilement de rôle et de sexe. La Lune se trouve un peu plus loin, dans sa chute, en Via Combusta, et conjointe à l’impitoyable étoile Plateau Sud, une Lune très affligeante qui va mener assez vite à une sexualité hors-norme.

La Lune et Maître de 1 en Maison 5, ont une attitude extrêmement tendue envers Vénus, la féminité. Dans le signe de Mars du Scorpion, ils ne doivent pas tellement aimer Vénus. Ceci contribuera au développement d’une orientation homosexuelle, mais cela montre aussi les travestis. Ce sont des hommes qui délibérément, s’exposent sous forme d’une caricature de femme, comme un show théâtral, mais ce ne sont pas des femmes, c’est ce qui est et demeure le point principal. En arrière-fond, il persiste donc encore la différence sexuelle que chacun connaît, sans quoi personne n’y porterait attention.

Bill Gates

Dans cette crise du Corona, l’ancien patron de Microsoft, Bill Gates, est étonnament présent. Il investit ses milliards apportés par les PC dans la recherche d’un vaccin, et c’est l’un des grands sponsors de l’OMS. Oui, vous avez bien lu, l’OMS, une organisation des Nations-Unies va chercher de l’argent chez des privés, c’est une histoire terriblement bizarre et Gates a du coup aussi une grande influence sur la politique de l’OMS. Voici qui correspond à son image “post-Microsoft”, celle d’un bienfaiteur de grande envergure qui se soucie des gens et du monde. Est-ce vraiment vrai, nous n’aborderons pas le sujet ici, mais disons qu’il y a vraiment pas mal de gens qui doutent de la sincérité du magnat de l’informatique.

Astrologiquement parlant, il est intéressant de regarder de plus près si l’apparition soudaine de Gates sous les projecteurs au beau milieu de la crise du Corona se retrouve dans son thème natal. Son radix (28 octobre 1955, 21h59 PST, Seattle, Asc 26.47 Cancer) ne sera pas analysé ici maintenant, cette interprétation se trouve dans mon livre sur les étoiles fixes (lulu.com, 2014). L’unique point du radix à avoir de l’importance pour l’instant, c’est une position très frappante dans sa Maison 2 de l’argent et des avoirs. Dans les derniers degrés du Lion, on trouve Jupiter, significateur général de richesse, en dignité de triplicité, en conjonction de Pluton (lui aussi lié aux richesses) sous l’étoile royale par excellence Régulus ! Ce seul et unique point fort a défini une part importante de son existence. Maître de 2 des avoirs est le Soleil, qui n’est pas si puissant, mais qui est bel et bien conjoint à la Pars Solis (Part du Soleil) qui est aussi nommée Part d’Abondance.

Mais ce qui nous intéresse pour l’instant, ce sont les progressions et les autres techniques prévisionnelles : celles-ci montrent-elles que Gates a retrouvé une position influente sous le feu des projecteurs ? Tout d’abord les Fridaires, les périodes plus longues, régies par une planète : Gates se trouve dans un Fridaire de Mercure. Mercure est assez puissant, il est bel et bien en Maison 4, il va encore faire parler de lui, mais il ne tourne plus à plein régime, en Maison 10 tout en haut du thème. Ensuite les profections : la maison qui “illumine” toute cette année, c’est la Maison 5. La cuspide de la 5 se trouve sous la puissante et royale Pince Sud et elle est bien occupée, nous pouvons donc nous attendre à de l’action au cours de cette année.

Ce qui se confirme par la technique de prédiction la plus importante de toutes, les progressions secondaires (des planètes) et les directions primaires (des angles). Cliquez sur le bouton download ci-dessus. Et c’est hyper-évident, la Lune vient de passer sous Régulus du radix, et les positions progressées de Pluton-Jupiter y sont aussi ! Tout ce super potentiel de puissance a déjà été activé fortement dans les six mois qui ont précédé. En même temps, le MC passe sous la royale Aldébaran, qui peut apporter un énorme succès. Aldébaran est l’Oeil du Taureau, de nature martiale, qui est dirigé sur le monde. La Lune est à présent un peu au-delà de la concentration de puissance de la conjonction, mais le MC va encore rester un peu sous Aldébaran (le MC primaire se déplace à raison de un degré environ par an), donc Gates va sûrement encore pouvoir exercer une puissante influence.

Spaghetti maestro Morricone

Lundi dernier a vu la disparition de Ennio Morricone, 91 ans, le compositeur italien qui a surtout été connu pour la musique d’une foule de westerns- spaghetti mondialement connus, comme Once upon a time in the West et The Good, the Bad and the Ugly. Morricone lui-même s’irritait toujours quand on établissait le lien entre lui et surtout cette musique de film, il a toujours composé et bien davantage, mais oui, il n’en demeure pas moins qu’il a été surtout connu pour ses oeuvres qui accompagnaient les films. Demandez-le au hasard, à qui vous voudrez, et vous verrez bien que tout le monde connaît ses airs. Ce n’est pas du Bach ni du Beethoven, mais c’est au moins aussi connu.

Le radix de Morricone (cliquez sur le bouton download ci-dessous) doit donc être bien intéressant. Ce qui frappe directement dans ce radix, c’est Jupiter, le Grand Bénéfique, qui se trouve “en élévation”, ce qui veut dire “très haut dans le thème” et peut donc se manifester avec force. C’est très direct comme astrologie : au moment de la naissance, le père jetait un coup d’oeil sur le ciel et s’il voyait le si brillant Jupiter pile au zénith, cela faisait naître un sourire sur ses lèvres car cela promettait le succès. Si Jupiter n’avait pas de dignité essentielle, cela n’était pas bien grave, il pouvait tout de même se manifester avec force et comme on l’a dit, ce n’était pas du Bach ou du Beethoven. Jupiter est rétrograde et donc agit de façon plutôt non-orthodoxe, ça on peut le dire.

Jupiter est aussi Maître de 5 de la créativité (compositeur) et Maître de 9 de l’étranger (westerns). Le Grand Bénéfique se trouve dans le signe du Taureau que Vénus domine et Vénus, planète des Beaux-Arts, se trouve dans le signe du Sagittaire que domine Jupiter, une très forte réception (lien) mutuelle  par signes. En outre, Vénus se trouve elle-même en Maison 5 de la créativité et du plaisir, il est assez remarquable que Morricone ait eu un talent de footballer et le jeu tombe aussi sous cette maison. C’est le puissant lien avec Vénus qui lui a fait choisir les arts. Mars, la planète des compétitions sportives, est bel et bien Maître de 10 (ce qui indique ce vers quoi nous nous dirigeons “automatiquement”), mais il est faible, en chute, et en Maison 12. Vénus a davantage à lui offrir.

La Corne du Bélier

La renommée par les westerns-spaghetti se voit aussi dans l’étoile qui surplombe Jupiter, Sheratan, une des étoiles de la Corne du Bélier de nature Mars/Saturne. Sans doute ceci n’a-t-il pas besoin de plus ample explication, la corne est la force de frappe et elle est en lien avec la violence. C’est ici qu’on voit comment fonctionne un horoscope, Morricone voulait peut-être qu’on se souvienne de lui aussi pour ses autres oeuvres mais ici, sous Jupiter, se voit “ce qui lui a été donné”. Tout ce qui l’a rendu si célèbre est en lien avec l’inclination à la violence en toile de fond, c’est ce qu’on peut voir ici, c’est Sheratan, à cet égard, il n’avait pas le choix.

 Ce qui frappe aussi, c’est une autre étoile, Al Pherg, qui se trouve au MC. Al Pherg n’est pas une étoile brillante, mais en tant qu’étoile du destin, elle peut très bien exercer une forte influence. Une progression sur Al Pherg apporte un moment décisif dans l’existence, dans le radix ceci désigne une influence très spéciale dans la vie due au facteur en lien avec l’étoile (qui est ici au MC). Al Pherg est donc associé au monstrueux Typhon dont le corps se composait de têtes de serpents émettant toutes sortes de sifflements menaçants. N’y voit-on pas à la lettre le son très “fatidique” de l’harmonica, qui a contribué au plus clair de la renommée de toute l’oeuvre de Morricone ?

Sleepy Joe Scorpio?

Cela fait des années déjà que nous clamons sur ce blog que Donald Trump ne sera pas réélu président des USA en novembre cette année. C’était notamment basé sur un changement important de Fridaire : en juin de l’année dernière, la phase si favorable du Noeud Nord a pris fin et c’est la phase du Noeud Sud qui commence, qui pour la plupart, est truffée de revers. Naturellement, cela ne veut pas encore dire que Trump ne sera pas réélu, mais il est clair que depuis lors, le téflon de Donald accuse des rayures de plus en plus profondes, et si nous pouvons en croire les sondages, Trump accuse un tel retard sur Joe Biden qu’il n’aurait aucune chance à l’heure actuelle. Les commentateurs américains disent n’avoir jamais vu un tel écart entre des candidats.

C’est l’œuvre du Fridaire du Noeud Sud, un inhibiteur puissant, qui chez Trump, est en outre malheureusement conjoint à la Lune du peuple, il a perdu la faveur populaire. Ses réactions sur le coronavirus et les manifestations de Black Lives Matter semblent lui donner le coup de grâce, il ne fait plus le poids avec son incompétence. Les gens voient comment, à cause du coronavirus dont Trump a ignoré fort longtemps la sévérité, les membres de leurs familles sont tombés malades et en sont morts. La situation aux USA est dramatique et chaotique, Trump ne montre aucune capacité à gouverner. Son MC passe à présent sur le maléfique Saturne (progressé) qui se trouve détrimenté, en Lion, et donc montre ses plus mauvais côtés.

Un scénario peu probable semble tout de même se dessiner. Le concurrent de Trump, Joe Biden, qui manque totalement de charisme – celui que Trump surnomme « Sleepy Joe » – et qui ne fait pas grande campagne, est le seul à oser ouvrir la bouche pour y recevoir toute rôtie la colombe de la présidentielle.

Ce qui rend bien intéressant de jeter un œil sur ses progressions (ses coordonnées natales : 20 novembre 1942, 8h30, Scranton, Pennsylvanie, AS 3.11 Sagittaire)

Biden se trouve au beau milieu d’un Fridaire du Soleil, qui chez lui, est très faible, en Maison 12, mais il peut en venir quand même du bien grâce au trigone avec Jupiter Maître de 1, qui est en exaltation en Cancer, sous la puissante et très brillante Procyon. Procyon, c’est l’étoile alpha du Petit Chien, qui peut apporter beaucoup de succès, et une planète faible en Maison 12 peut être rehaussée par un aspect ou une réception avec une planète forte. Ses progressions/directions semblent a priori un peu moins convaincantes. L’Ascendant se rapproche du limitant Noeud Sud qui en général, retranche, mais la distance jusqu’à la conjonction est encore trop grande : l’Ascendant se déplace d’un degré par an, donc ce n’est qu’en 2022 qu’il se trouvera sur le Noeud Sud. À ce moment, nous pouvons nous attendre à un gros souci, mais on n’en est pas encore là.

Le MC fait bel et bien une conjonction marquante avec une étoile royale, le Cœur du Scorpion, Antarès ! Mais comment l’interpréter ? Elle est royale oui, cela peut lui apporter du profit. L’ennui, c’est qu’Antarès est aussi une étoile qui apporte la fin d’un cycle. Ceci ne désignerait-il pas qu’il arrive au terme de sa carrière politique parce qu’il perd ? C’est une question difficile, et seul le contexte peut apporter la solution. En astrologie, il n’y va pas de l’individu seulement, mais de l’individu dans son contexte. Le mythe d’Antarès, c’est que le Scorpion venimeux a piqué à mort le téméraire, le vantard mais très chanceux, Chasseur Orion. Hmmm, c’est une histoire qu’on reconnaît bien. Sleepy Joe est-il le Scorpion qui donne la piqûre empoisonnée à Orion-Trump ? Cela se pourrait bien.

En novembre, l’Ascendant fait un carré au Maître de 10 radical de la carrière et la Pars Solis passe sous la puissante Altaïr. Mercure progressé, Maître de 10, passe sous l’étoile du destin Terebellum, ce qui en général pourrait très bien correspondre à un profit. Il y a encore du chemin d’ici novembre, mais ses progressions ne sont sûrement pas à négliger.

Transits!!??

Nos petits-cousins, et -nièces, investis en astrologie moderne, s’occupent intensément de transits, auxquels ils accordent une grande importance. Ces planètes qui se meuvent avec lenteur au quotidien en aspectant des planètes natales, reçoivent nettement moins d’attention de la part de l’astrologue traditionnel. La raison, c’est que vu l’excessive multiplicité de ces nombreux aspects, ils se réalisent sans produire d’effet remarquable. Les planètes, depuis la Lune jusqu’à Mars y compris, circulent plus vite et effectuent de nombreux aspects à un rythme élevé avec le radix, c’est pourquoi on peut les laisser de côté sans perdre quoi que ce soit de significatif. Ainsi ce Mars, qui aujourd’hui se trouve sur votre Descendant, apporte-t-il tout au plus un démarcheur importun à votre porte.

Les aspects du lent Jupiter et surtout de Saturne, et en ce cas surtout les conjonctions et oppositions, valent bien un peu plus d’attention. Vous le remarquerez bien, si Saturne passe sur votre Ascendant, et le cycle de Saturne vaut aussi la peine qu’on y jette un oeil. Il y a tout de même une précaution très importante à prendre : ceci doit se considérer dans la prolongation des autres techniques astrologiques d’ordre supérieur comme les Fridaires, les progressions/directions, les révolutions solaires (RS) et lunaires (RL), et les profections. Avec les RL, on peut, si on voit qu’il doit arriver quelque chose d’important, trouver le mois où ceci doit avoir lieu et alors seulement, on peut regarder les transits pour en retrouver la semaine, voire même le jour où “il” va se produire quelque chose. C’est la seule manière sensée de gérer les transits. La prévision se base sur une stricte hiérarchisation des techniques.

Ce qui a aussi des conséquences en matière de thèmes d’évènements : il n’y a que peu d’utilité à analyser un thème d’évènement dramatique, comme par exemple le 11 septembre. Un thème d’évènement de ce genre ne prend toute sa signification que dans la toute dernière étape d’un processus d’analyse hiérarchisé de thèmes mondiaux d’un ordre supérieur. Un bon exemple de cette hiérarchie des techniques : l’assassinat du Premier ministre suédois Olof Palme, ce dont traitait le post de la semaine dernière. Reprenez ce que désignaient précisément ses progressions, sa RS, ses profections et sa RL quand il fut assassiné. Dans la perspective où nous, astrologues de la Cour, connaissons le mois où il court un grand danger : aurions-nous pu trouver la semaine ou le jour de son assassinat à l’aide des transits ?

Le moment où Palme a été abattu, on le connaît très exactement et le thème ci-dessus (cliquez sur le bouton download, et pour le radix de Palme, voyez le post de la semaine passée) est calculé pour cette heure. La première chose qui frappe directement, c’est que le Grand Maléfique Saturne passe sous l’étoile royale de la Mort, Antarès, et que dans le radix de Palme, Saturne se trouve aussi à proximité d’Antarès ! Saturne est sur le point de devenir rétrograde et reste donc très longtemps à cette position, ce qui ne nous donne pas une précision de l’ordre de la semaine ou du jour, mais c’est bel et bien un signe de grand péril pcq ceci rappelle une position du  radix.  

Ce sont les planètes plus rapides qui peuvent donner la semaine ou le jour, et la plus marquante est Mars qui, au moment de l’assassinat, passe sur l’Ascendant de Palme ! Contrairement à Saturne, Mars est rapide, donc ce transit donne une étendue de plusieurs jours, une demi-semaine, de très grand danger. Les positions des planètes rapides comme Soleil, Mercure et Vénus ne montrent pas de grandes tensions, mais la Lune, super-rapide, en montre bien davantage. Si au moyen du transit de Mars, on sait en quelle demi-semaine il arrive quelque chose, avec la Lune, on peut retrouver le jour. Le jour de l’assassinat, la Lune était en Via Combusta (de 15° Balance à 15 ° Scorpion) où la Lune est très instable et ce passage est toujours un peu dangereux, les émotions et les impulsions deviennent intenses.

Le jour de l’assassinat, la Lune est non seulement en Via Combusta mais aussi en sa chute en Scorpion, ce qui aggrave encore les choses. Au moment de l’assassinat, la Lune est à la conjonction de Pluton, le Maître des Enfers qui apparaît sans crier gare, sur l’Ascendant ! À ce moment, la Lune se trouve sous la retorse et maléfique étoile Khambalia, avec une nature Mars/Mercure très seyante, en lien avec la violence inopinée. Le MC très rapide passe sous Régulus le roi, le lion qui a été tué. Si c’est ainsi que vous utilisez les transits, alors ils sont extraordinairement intéressants.

Ice-cold Case

La semaine dernière a vu un rebondissement imprévu dans l’une des affaires, classées et non résolues, des plus célèbres dans l’histoire récente, l’assassinat du Premier ministre suédois Olof Palme, en 1986. Le populaire socialiste fut abattu en plein centre de Stockholm le 28 février et malgré des investigations longues et poussées, on n’a jamais retrouvé le meurtrier. Il y a eu tout un tas d’aveux, cependant, de l’ordre de 130, ce qui a suscité pas mal de doutes sérieux sur la santé mentale du public en général, mais jamais aucun d’entre eux n’a mené à l’assassin. À présent, la police suédoise déclare qu’elle a résolu l’affaire, le meurtrier était Stig Engstöm, designer graphique, alcoolique, qui savait se servir d’armes à feu et qui avait un bureau près de l’endroit où Palme a été abattu.

Cet homme avait attiré l’attention de la police auparavant, à propos du meurtre, mais surtout en tant que témoin. Il n’y aura pas de procès vu que Engström s’est suicidé il y a des années de cela, apparemment l’homme n’avait pas un mental très équilibré. Si c’est l’assassin, toutes ces théories évoquant l’intervention de services secrets étrangers et de terroristes s’avèrent de purs produits de l’imagination. Il a pu s’agir d’un simple crime haineux, commis sous l’impulsion du moment : Engström est connu pour avoir été un féroce anti-Palme, et depuis son bureau, il a vu passer Palme alors qu’il ne s’y attendait pas, et il a profité de l’occasion qui lui était offerte. Ce qui expliquerait les difficultés à résoudre l’affaire : il n’y avait pas de préméditation et pas de complices. La police suédoise pourrait très bien avoir raison, effectivement.

Mais que peut-on en dire sur base du thème de Palme ? Les circonstances qui entourent la mort sont données par l’Anarète ou Planète tueuse, dans la plupart des cas, il s’agit de Maître de 8 ou parfois d’une planète située en Maison 8 de la mort. Sur base de la condition de l’Anarète, de ses aspects et de son emplacement, on peut décrire ces circonstances. Bien sûr, il n’est jamais agréable de mourir, mais en analysant l’Anarète, on peut voir si ceci se produira dans des circonstances dramatiques ou peut-être dans une complète acceptation et sérénité. Cliquez sur le bouton download ci-dessous pour afficher le thème natal d’Olof Palme.

Le Soleil est Maître de 8 et Anarète, et il est dans son détriment en Verseau, ce qui en soi, pourrait indiquer des circonstances funestes entourant sa mort. Mercure, Maître de 7 des partenaires, en conjonction du Soleil, attire le regard immédiatement : son épouse Liesbeth marchait à ses côtés qd il fut abattu. Par antisce, position planétaire en miroir le long de l’axe 0 Cancer- 0 Capricorne, Mars en détriment est en opposition étroite de la conjonction Soleil/Mercure, Olof et Liesbeth Palme. C’est quasiment une photo exacte du meurtre, Mars est dans son détriment et donc ainsi manifeste-t-il ses plus mauvais côtés et un an antisce montre souvent quelque chose de caché. Ce caractère secret est répété par le sextile que fait la conjonction Anarète/Mercure avec Saturne, significateur général de la mort, sur la cuspide de 12 des choses cachées près de l’étoile royale de la Mort, Antarès.

Tout ceci a vraiment des allures dramatiques, Maître de 8 / l’Anarète est dans son détriment en opposition par antisce au Petit Maléfique, Mars dans son détriment, et au sextile d’un Saturne pérégrin, le Grand Maléfique, sur la cuspide de 12 sous l’étoile royale Antarès, étoile de la mort. Pareille concentration de maléficité n’indique pas une mort sereine. L’assassin semble être indiqué très nettement dans le thème, par Mars, et ceci désignerait un individu bien bâti, plutôt musclé (Mars) et petit (Mars et son dispositeur Vénus tendent vers la petite taille), mais aussi un peu charnu et enrobé (dispositeur Vénus, douce et humide). À en juger par les photos de Engström, voici qui semble donner une bonne description du supposé tueur…

Astrologie de Cour

La semaine dernière, nous avons vu les progressions qui sont d’actualité dans le thème des USA (le thème de la Grande Conjonction (GC) de Saturne et Jupiter du 18 mars 1762, 11 h 33 min 32 sec LMT, Washington Asc 8.59 Cancer). Il était impressionnant de voir à quel point une seule progression, du Soleil, sous une étoile très puissante, Antarès, peut décrire l’ensemble de la situation de façon aussi frappante. En Chine ancienne, Antarès, le Coeur du Scorpion, était connu comme la Grande Etoile de Feu Hsin Su Erh, ce qui ne demande aucune explication, les USA se retrouvaient littéralement en feu. Cette progression est un exemple de l’efficacité de l’astrologie, nette et sans fioriture, sans tous les tralalas des détails techniques compliqués ; tout le monde peut le voir et tout le monde sait quelles complications cela apportera.

Dans le passé, les astrologues étaient toujours au service de la Cour, ils conseillaient des rois, des comtes, des papes et des évêques, oui oui, finalement l’Eglise aussi s’est montrée bienveillante envers l’astrologie, au Moyen Age. Saint Thomas d’Aquin, le plus érudit de tous les hommes d’Eglise de l’Occident, qui était aussi alchimiste, était très positif à son encontre et il est clair qu’il possédait au moins les rudiments des méthodes astrologiques. L’astrologie est aussi la reine des sciences, et quelle importance l’astrologie ne pourrait-elle pas revêtir pour les dirigeants en cette époque ? Si on connaît le rythme de la GC, cette crise ne nous tombait pas du ciel et on peut aussi en suivre le déroulement avec les thèmes pertinents.

Même sur base des étoiles fixes, on peut conseiller quoi faire. Avec le Soleil progressé sous Antarès par exemple, la fin du cycle est arrivée et en ce cas, mieux vaut lâcher le passé, le Scorpion doit se transformer en Aigle. Il doit s’élever, monter là où il pourra s’accrocher fermement. Ainsi peut-on mieux piloter l’ensemble du processus, mais si ceci ne se produit pas spontanément, on y sera contraint d’une autre façon, bien plus douloureuse, comme on le voit à présent. Ce sont surtout les étoiles fixes qui éclairent sur les choix possibles et la liberté d’action, comment agir de façon optimale, et de cette manière, l’art céleste pourrait encore être précieux pour le roi. Avec certains clients du monde des affaires, on peut aussi travailler de cette façon, et c’est ainsi qu’on voit à quel point c’est efficace.

Voyez le thème de révolution lunaire (RL) calculé sur base du thème des USA, qui correspond au moment où George Floyd a été tué par la police. Un astrologue de Cour aurait appartenu au groupe restreint et select des gens qui gravitent autour du roi, qui recueillent toutes les informations, un peu comme une équipe de gestion de l’épidémie. Il travaillait donc toujours en pleine connaissance du contexte et si, en tant qu’astrologue de la Cour, on avait vu pareille révolution lunaire, on aurait su qu’elle allait mettre le feu aux poudres. Pile sur l’Ascendant, il y a Saturne, Maître de 8 de la Mort dans le radix des USA, sous Altaïr, l’étoile de l’inspiration, étoile alpha de la constellation de l’Aigle ; une indication qu’à présent, le Scorpion grossier, poussé par le désir, doit se changer en Aigle noble, qui surpasse par la générosité les intérêts de son ego.

Sur le MC se trouve Agena du Centaure, qui peut libérer des choses énormes que bien souvent, on a sous-estimées. On est frappé de voir que Mercure se trouve dans les Pléiades, les Pleureuses, dans un angle. Mercure est le Maître de 8 de la Mort dans la RL et tombe par antisce (position planétaire en miroir le long de l’axe 0 Cancer- 0 Capricorne) sur le Descendant, en opposition de ce Saturne, Maître de 8 radical sur l’Ascendant. Deux fois Maître de 8 donc, il est clair que le pic de la crise sera atteint au cours de ce mois.

La Fin du Cycle

Durant toute la crise du Corona, les USA ont joué un rôle remarquable. Au début, l’Amérique a semblé épargnée, une opinion un peu naїve, mais à présent, le virus frappe sans pitié. Donald Trump n’est pas l’homme qu’il faut comme président, il n’est pas au bon endroit au bon moment, les populistes ont tendance à enjoliver les réalités désagréables et cette crise demande surtout un sens de la neutralité et de la réalité. D’un point de vue astrologique, c’est un processus bien plus vaste qui se joue, où les USA sont la puissance mondiale sur le déclin et c’est pourquoi le virus y frappe si fort.

Car nous devons bien nous imaginer qu’en décembre de cette année, la Grande Conjonction aura lieu dans un nouvel Elément et la dernière fois où ceci a eu lieu remonte à 200 ans ! Pour l’astrologie, c’est l’évènement le plus important des deux siècles écoulés et un changement de ce genre, un passage dans un nouvel Elément, apporte toujours une nouvelle puissance mondiale (la Chine) et la chute de l’ancien empire (les USA). Et c’est ce que nous voyons maintenant ! Naturellement, on peut aussi interpréter l’évolution des USA à un niveau astrologique un peu moins élevé et là nous partons du thème de la GC de l’Indépendance (13 mars 1762, 11h33min 32sec LMT, Asc 8.59 Cancer). C’est bel et bien le thème natal des USA, le fondement véritable de la création des USA (non représenté ici).

Si à présent, nous appliquons à ce radix la technique des Fridaires, des cycles de 75 ans, où les sept planètes et les Noeuds gouvernent des périodes de plusieurs années, on retrouve aussi ce processus. Aussi bien les Fridaires principaux que les sous-Fridaires sont actuellement gouvernés par la Lune, la planète la plus faible en dignités essentielles dans le radix des USA. Le grand cycle des Fridaires dure 75 ans au total, donc tous les 75 ans, le Maître de période change, et la grande période de la Lune a commencé en 1983. Mais à un niveau encore inférieur, la crise actuelle se voit bien dans le radix des USA, puisqu’on peut tout simplement calculer les progressions, les révolutions solaires et même lunaires sur base d’un radix mondial d’un pays.

Voici qui nous donne les progressions ci-dessus, calculées pour le moment, début juin. Pensez bien qu’il n’y a jamais que des positions progressées, il n’existe pas de thème progressé (cliquez sur le bouton download pour afficher les progressions). La première chose qui saute directement aux yeux, c’est le Soleil qui se trouve sous Antarès , le Coeur du Scorpion, l’étoile qui apporte la fin du cycle avec un coup fatal, délétère et impitoyable. Le Soleil progressé se déplace d’environ un degré par jour, donc cette influence d’Antarès dure à peu près autant. En outre, la Lune progressée se sépare de l’opposition au Soleil, il s’agissait donc d’une Pleine Lune progressée, qui tombe sur l’axe des deux étoiles Aldébaran-Antarès.

C’est un tandem de puissantes étoiles royales, en lien avec l’autome-le printemps, la mort et le nouveau début et une Pleine Lune progressée est toujours un moment critique avec beaucoup de tensions. À ce moment, Pars Fortunae passe aussi sur Neptune, la planète du chaos par excellence et il y a des émeutes très violentes à travers les USA ; si vous voulez voir ce que donne l’influence du sauvage Poséidon, en voici l’image, le pays structuré est envahi par l’eau déferlante du chaos. Un cycle de 200 ans touche à sa fin, il n’est donc pas surprenant que les USA soient durement touchés.

Inky, Pinky, Blinky et Clyde

Jeudi dernier, il y a eu 40 ans qu’est sorti l’un des jeux-PC les plus populaires, Pac-Man. Tout le monde le connaît bien, ce petit glouton jaune qui fait le tour d’un labyrinthe, en évitant de petits fantômes et en mangeant le plus possible de petites gommes sur son chemin. Le nom Pac-Man vient du japonais Paku Paku Taberu qui signifie “dévorer, bouffer” , le jeu a été conçu pour une audience féminine et le concepteur japonais a choisi de ce fait de ne pas en faire un jeu de combat mais quelque chose de plus féminin, de son point de vue, sur le thème de la nourriture. Il fallait surtout qu’il ait une apparence douce et mignonne, pour attirer aussi le public féminin dans l’univers des jeux-PC.

Il serait très intéressant d’analyser un thème pour un jeu au succès aussi énorme, mais comment trouver une heure ? On connaît le jour de sortie du jeu, l’endroit aussi, mais quelle heure était-il ? Difficile à retrouver, du coup le thème ci-dessous a été calculé pour le moment où le Soleil se trouvait au MC. C’est moins précis naturellement que l’heure ‘’réelle”, mais il y a bien des choses à en dire. C’est un peu sujet à caution car bien sûr, c’est assez vague, mais suffisamment intriguant pour tenter le coup. Le Soleil au MC symbolise quelque chose qui va se passer dans le monde et cela paraît bien choisi pour la commercialisation d’un jeu-PC (cliquez sur le bouton download pour afficher le thème de Pac-Man Soleil-au-MC).

Le résultat est bluffant ! Ce qui frappe directement, c’est la Lune sur l’Ascendant qui fait un carré étroit avec le Soleil au MC, et la Lune est en lien avec la faim, la nourriture et la féminité ! Qui plus est, le célèbre bouffe-tout a l’air d’une Lune en miniature. Ce qui est fascinant, c’est que si le Soleil se trouve exactement au MC, la Lune se trouve exactement sur l’Ascendant. Ce petit glouton-Lune se trouve en conjonction étroite de Mars, ce qui reflète bien le japonais Paku Paku Taberu, qu’on pourrait traduire par “engloutir frénétiquement”. La Lune si centrale est en réception assez puissante par triplicité avec Vénus, l’autre planète féminine, et oui, c’est là qu’est son côté mignon. Vénus fait aussi une réception avec Jupiter et Mars, en Maison 1, donc près de l’endroit où se situe la Lune. Jupiter donne l’image du petit glouton lunaire tout rond, et étant dans son détriment, il lui donne la gourmandise.

Pas moins de 6 planètes sont sous la disposition de Mercure, qui donc est très important. Naturellement, Mercure est la planète dont on a besoin pour un bon jeu-PC et Mercure ne pouvait guère faire mieux. Et si cela avait été le fruit d’une élection ? C’est improbable, mais si un astrologue a calculé celle-ci, alors il connaissait son affaire. Mercure bat tous les records de vitesse, il est très fort dans son propre signe et il se trouve surtout sous la royale Aldébaran, une étoile qui donne beaucoup de succès matériel. C’est aussi l’étoile du début d’un nouveau cycle, qui connaîtra le succès, et oui : avec Pac-Man, le jeu PC est devenu populaire partout.

Et si on poursuit avec l’analyse des maisons, alors les adversaires de Pac-Man – “les quatre petits fantômes” Inky, Pinky, Blinky et Clyde – sont désignés par Maître de 7, Jupiter en détriment, qui se trouve relégué au fond de la Maison 12 des fantômes. Jupiter approche de l’Ascendant et peut donc devenir dangereux mais les petits fantômes demeurent constamment sous le contrôle de Mercure qui, avec son adresse et sa vitesse, peut les éviter et les inactiver. Voici qui montre l’essence du jeu-PC car si l’adversaire était si fort qu’il puisse gagner la plupart du temps, qui voudrait encore jouer à ce jeu ?

Les planètes extérieures ?

Les lecteurs de ce blog savent bien que nous utilisons régulièrement un ton un peu critique à l’égard de nos confrères astrologues modernes. La raison, c’est qu’il n’est pas judicieux, vu la quantité de matériel et de textes anciens exhumés en astrologie classique, de tout simplement s’en détourner et de continuer avec ce qu’on a fait tout le temps. Ce qui fait qu’au total, les astrologues modernes ne veulent encore accomplir leur tâche qu’avec moins de 5 % du savoir disponible. Aucun astrologue qui se respecte ne peut se le permettre. Il est donc bien logique que l’astrologie moderne prétende mordicus, encore et toujours, qu’on ne peut faire de prévision : évidemment, quand on s’y connaît si peu en méthodes astrologiques, c’est effectivement difficile.

Ici, nous ne sommes pas vraiment des fondamentalistes, cela nous le laissons volontiers aux “hellénistes” qui pensent que tout ce qui a été écrit après l’an 450 sur l’astrologie est dénué de sens, de par le fait. Il ne s’agit pas du tout non plus de qui a écrit quoi et quand, la question importante est naturellement, de savoir si cela fonctionne. Ainsi arrivons-nous à une conception purement moderne mais que je peux tenir en haute estime tout de même : les planètes extérieures. Il n’est absolument pas judicieux de baser ses interprétations uniquement sur les planètes extérieures, mais ce n’est pas une bonne idée non plus de les ignorer tout bêtement. Elles peuvent effectivement nous livrer des informations supplémentaires, si on les utilise comme il se doit.

En astrologie mondiale, ce sont surtout les conjonctions des planètes véritables avec les planètes extérieures qui peuvent être pertinentes, et en ce cas surtout quand les “chronocators” Saturne et Jupiter sont impliqués. La crise actuelle du Corona est indiquée par le passage des Grandes Conjonctions en signes d’Air, et par le thème d’ingrès de 2019, où Mars se trouve sous Algol, qui à son tour, tombe sur la Grande Conjonction sous Algol de l’an 2000. On en a discuté en long et en large sur ce blog la semaine dernière et voici qui donne, en astrologie mondiale, le cadre pour le Grand Lockdown. À l’intérieur de ce cadre, on peut effectivement utiliser les planètes extérieures pour obtenir des infos plus précises et en matière de timing.

La conjonction de Pluton, le Maître des Ténèbres, qui fait son apparition soudaine où et quand on ne l’attend pas, avec le maléfique Saturne, par exemple, donne tout à fait exactement le début de la crise : le 12 janvier de cette année, cette conjonction était réalisée à la minute près. Le thème de la conjonction exacte est lui aussi frappant : Soleil et Mercure se trouvent tout près l’un de l’autre (Mercure est donc combuste), et naturellement Mercure du commerce, de l’argent et des transports est concerné au plus haut point avec cette crise. En même temps, au cours de cette année, il y a trois conjonctions de l’autre chronocrate, Jupiter, avec Pluton et comme Jupiter est corrélé à la croissance et l’expansion, c’est effectivement une bonne description de ce qu’on voit.

Pluto: rapide, inattendu et ecrasant

Il ne faut toutefois pas commettre l’erreur de voir les planètes extérieures comme le cadre lui-même de l’astrologie mondiale, elles donnent effectivement des informations parfois étonnantes mais seulement au sein du cadre plus large. Par exemple, en retournant dans le passé, on voit qu’en août 1947 et novembre 1982, les conjonctions Saturne-Pluton étaient plus que dramatiques et pourtant il ne s’est rien passé. Mais avec le renouvellement de la conjonction en 1914 (octobre-novembre) et 1915 (mai), on peut bel et bien faire le lien avec l’éclatement de la Première Guerre mondiale, même si le timing n’est pas exact. Si on ne surestime pas l’importance des planètes extérieures, elles sont un apport intéressant à l’astrologie, d’où on peut extraire certaines infos importantes.