Trans?

Aux Pays-Bas, il a été décidé récemment, qu’à partir de 2024, les cartes d’identité ne mentionneraient plus le sexe. Ceci afin de rencontrer les desiderata des gens qui ne se sentent ni homme ni femme, ce qui est un peu étrange. Il n’est donc pas question ici, semble-t-il, de transgenres, car ce sont des gens qui, après avoir changé de sexe, vont passer leur vie comme membres de l’autre sexe et qui donc, justement,voudraient voir mentionner ce nouveau sexe sur leur carte d’identité. Il semble donc qu’il s’agisse d’un groupe encore plus restreint qui ne veut pas changer de sexe de manière définitive mais qui veut ou doit être reconnu pour ses “sentiments d’appartenance”. Va-t-on voir bientôt arriver, par exemple, dans les toilettes des dames, des hommes qui, en dépit de leur longue barbe, vont persévérer envers et contre tout, à être des femmes ???

Pour la tradition, la disparition progressive de la polarité basique homme-femme est considérée comme un signe qu’on approche de la fin d’un cycle temporel. Le cosmos est bâti sur une polarité complémentaire et à la fin du cycle, la polarité de base ainsi que le cosmos, fondé sur le yang masculin et le yin féminin, se délite. Ce qui ne veut pas dire que demain, l’apocalypse sera à notre porte, son moment exact, personne ne le connaît et on ne peut pas le trouver non plus en astrologie. Mais l’amoindrissement de la tension créative entre les pôles complémentaires, qui s’exprime le plus chez l’humain au travers des sexes, est bien, à ce qu’il semble, le point où toute cette discussion sur le “genre” trouve sa manifestation.

Peut-on en parler sur base d’astrologie, plus pratique ? Souvent, on voit dans des thèmes de gens en conflit avec leur sexe de naissance, de fortes tensions autour de la Maison 5 de la sexualité. Un bon exemple : l’Américain RuPaul Andre Charles, qui a rencontré un succès énorme avec son RuPaul’s Drag Race, un show de travestis. RuPaul lui-même est un homosexuel, pas un transsexuel, mais naturellement, ne veut pas faire partie d’une catégorie bien définie. Dans son thème natal, il est bon de voir si la thématique du sexe se trouvera au premier plan (cliquez sur le bouton download ci-dessous).

Ce qui saute tout de suite aux yeux, c’est Vénus, la planète de la féminité, conjointe à Jupiter tout près du Descendant, et très forte en Maison 7. Jupiter est Maître de 10 de la carrière, et dans sa chute en Capricorne, il a une forte tendance à outrepasser des limites. Vénus est non seulement la planète féminine mais aussi le Maître de 5 de la sexualité. RuPaul montrera donc au monde (Maison 7) qu’il dépasse les limites (Jupiter) en relation avec la féminité (Vénus) et la sexualité (Maître de 5). Par antisce, (position planétaire en miroir le long de l’axe 0 Cancer- 0 Capricorne) cette conjonction est encore plus mise en valeur, elle tombe sur le Descendant ! Un antisce agit de façon inhabituelle ou indirecte, car les antisces sont liés symboliquement à l’axe des Noeuds. L’axe des Noeuds est une image de l’instinct créateur, le point de départ de la polarité basique qui porte le monde.

Cette éloquente conjonction Vénus-Jupiter qui outrepasse les limlites se trouve non seulement sur le Descendant par antisce (le point des Noeuds), mais l’axe des Noeuds tombe lui-même sur l’axe MC/FC. C’est ici qu’on voit à quelle profondeur c’est ancré : l’axe des Noeuds, c’est l’énergie duelle intensément créatrice elle-même, et la dualité est sous le signe d’une plus grande différence sexuelle !!! La clé du succès de RuPaul, c’est qu’il s’en sert et le montre dans sa profession. Ce qui est assez surprenant, c’est Mercure, Maître de 1 (RuPaul lui-même) en Maison 5 de la sexualité, conjoint à Neptune, qui dissoud toutes les structures, Mercure change aussi facilement de rôle et de sexe. La Lune se trouve un peu plus loin, dans sa chute, en Via Combusta, et conjointe à l’impitoyable étoile Plateau Sud, une Lune très affligeante qui va mener assez vite à une sexualité hors-norme.

La Lune et Maître de 1 en Maison 5, ont une attitude extrêmement tendue envers Vénus, la féminité. Dans le signe de Mars du Scorpion, ils ne doivent pas tellement aimer Vénus. Ceci contribuera au développement d’une orientation homosexuelle, mais cela montre aussi les travestis. Ce sont des hommes qui délibérément, s’exposent sous forme d’une caricature de femme, comme un show théâtral, mais ce ne sont pas des femmes, c’est ce qui est et demeure le point principal. En arrière-fond, il persiste donc encore la différence sexuelle que chacun connaît, sans quoi personne n’y porterait attention.

Laisser un commentaire