Gibraltar – et puis ça aussi !

Dans les péripéties qui entourent le Brexit, Gibraltar botte aussi en touche. Récemment, des discussions sur une régulation par visa après le Brexit ont même été suspendues, parce que l’Espagne traite Le Rocher de colonie britannique. Bien sûr, en essence, c’est ce qu’il est si bien que les conquêtes britanniques du passé sont à présent source de problèmes, aussi en Irlande du Nord, mais sans aller aussi loin. À vrai dire, on entend rarement parler de Gibraltar, l’époque du blocus à la frontière espagnole appartient depuis longtemps au passé. Il y a une circulation transfrontalière intense entre l’Espagne et le Rocher. La grande question à présent, c’est de savoir si les choses vont demeurer en l’état quand l’Angleterre aura quitté l’UE. Les tensions croissantes doivent tout de même être bien visibles dans l’horoscope de Gibraltar.

Le radix du Rocher

On peut obtenir un thème de naissance de Gibraltar avec la technique des Grandes Conjonctions (GC) de Saturne et Jupiter. Comme le savent les fidèles lecteurs de ce blog, nous prenons de la sorte la conjonction de Saturne et Jupiter qui a précédé la fondation d’un pays en guise de radix de ce pays, et cela peut bien sûr convenir aussi pour Gibraltar. Il s’agit en ce cas de la GC du 21 mai 1702, qui a précédé la conquête du Rocher par les Anglais, ce qui mène au thème suivant. Cliquez sur le lien ci-dessous.

GIBRALTAR

Ce qui frappe directement, c’est que c’est un horoscope tout à fait particulier ! Pas moins de 4 planètes se concentrent en Maison 4, dont la Lune avec la GC pile au FC. Ceci met l’accent fortement sur la Maison 4 du pays, et oui, c’est bien un Rocher unique, le seul au monde, tout tourne autour de ce bout de terrain tout à fait spécial. Les planètes concernées sont aussi parlantes. La Lune est corrélée avec la mer. Saturne désigne des rochers et l’isolement, et Jupiter, en tant que Maître de 1, super important, montre que Gibraltar se distingue comme un point très stratégique en mer.

La Princesse sur le Rocher– Andromède

Les étoiles fixes sont naturellement très importantes aussi, comme toujours. Sur l’Ascendant, se trouve Lesath, une étoile du Scorpion, la bête venimeuse qui pique à mort le Grand Chasseur Orion ; en ce cas c’est l’Espagne qui joue le rôle d’Orion et l’Angleterre, du Scorpion. Les étoiles qui entourent le FC sont encore plus lisibles. La Lune se trouve sous Algenib, l’Aile de Pégase, le Cheval ailé, qui s’est rendu de sa propre initiative et sans invitation, sur l’Olympe, la montagne des dieux ! Le degré de la GC lui-même tombe sous une étoile située au début du Monstre de la Mer, la bête qui menace de dévorer la princesse Andromède, laquelle est fermement enchaînée à, et bien oui, une île ! Ce sont précisément ces positions des étoiles qui sont à chaque fois aussi époustouflantes, ce sont les récits mythiques qui donnent forme au monde, c’est ce que font les mythes.

GIBRALTAR PROGRESSIONS

De quoi les progressions de Gibraltar ont-elles l’air à l’instant même où un blocus de la frontière redevient une éventualité ? Les tensions sont évidentes : la première chose qui frappe, c’est Mars, le maître de cette si importante Maison 4, qui parcourt la zone critique entre Algol et les Pléiades à la fin du Taureau. La Pars Fortunae progressée se trouve elle aussi encore en cette zone, qui se termine seulement vers 10° Gémeaux et la Lune avance péniblement en Voie Combuste (qui va jusqu’à 15° Scorpion), ce qui signifie toujours une grande instabilité. D’ici peu, le Rocher va donc encore naviguer en eaux incroyablement agitées.

Geef een reactie