Joe Biden ?

Joe Biden est le potentiel adversaire de Donald Trump pour les élections présidentielles de l’an prochain aux USA. Il a été par deux fois vice-président sous Barack Obama. C’est pourquoi Trump a essayé de forcer le gouvernement ukrainien à mener une enquête sur de possibles pratiques illégales de Biden et de son fils dans ce pays, et qu’il s’y est bien brulé les doigts. Une procédure de destitution à l’encontre de Trump est à présent en cours, pour abus de pouvoir et ainsi, Trump est-il plus que jamais sous pression, quand bien même il est peu vraisemblable que cette procédure finisse par aboutir.

JOE BIDEN

Il n’est pas non plus très évident que Biden prenne effectivement part à la lutte pour la présidence comme candidat des Démocrates contre Trump, mais il y en a de bonnes chances. Son horoscope (cliquez sur le lien ci-dessus pour afficher le radix de Biden) est remarquable, car ce qui saute aux yeux, c’est que quatre planètes se trouvent en Maison 12 de l’isolement, ce qui désigne une quantité de malheur et de revers dans sa vie, supérieure à la moyenne.  Là où par exemple, on le remarque, c’est que Biden a eu tendance à dire, pour citer Sa Majesté, des choses “un peu idiotes”, des demi-vérités, des allégations baroques et des inexactitudes flagrantes.

Flèche empoisonnée

C’est en relation avec l’une des planètes en Maison 12, Mercure, qui est le significateur général de la parole, de la pensée et de la communication. Ce Mercure est particulièrement affligé, dans la Maison 12 (isolement, mauvais pour la communication), combuste (il est sensible au stress) et très rapide (ce qui n’est pas toujours mauvais, mais fait de lui un impulsif). Ce précaire Mercure se trouve aussi sous l’étoile Agena de la constellation du Centaure, dont le thème exprime que des activités d’apparence bénignes peuvent avoir de grandes conséquences inattendues. Le Centaure, c’est Pholos, qui mourut des effets d’une flèche empoisonnée qu’il avait prise en mains par curiosité, un rien de prudence supplémentaire n’est donc pas un luxe en ce domaine.

Mercure en Maison 12 est aussi Maître de 7 du partenaire et Biden a perdu sa première épouse lors d’un dramatique accident de circulation, dans lequel sa fille encore petite à l’époque, a trouvé la mort aussi. Sur le Descendant, se trouve le composant pseudo-stellaire Uranus (castration du dieu du ciel, offrande/perte douloureuse), le Descendant lui-même tombant sous les maléfiques Hyades. En Maison 7 se trouve en outre   Saturne, sous la martiale Aldébaran, Saturne est Maître de 2, c’est la 8e maison dérivée de la 7, donc la mort du partenaire.  Prises toutes ensemble, ce sont des indications qui pointent toutes dans la même direction. Sur la cuspide de la Maison 12, se trouve aussi le Maître de 5 des enfants : c’est Mars, qui tombe sous le Plateau Sud, étoile royale sans scrupules.  Biden perdit, peu après sa petite fille, son fils aussi, d’un cancer : sur la cuspide de 5, se trouve la maléfique Baten Kaitos de la constellation de la Baleine, une étoile de nature purement saturnienne.

Dans l’ombre

Que de problèmes donc, mais où voit-on sa force ? Maître de 1, Jupiter (celui qui exprime le plus Biden lui-même) est en exaltation et se trouve puissamment placé en Cancer, sous la très puissante Procyon, l’étoile alpha du Petit Chien. Jupiter est la planète de l’élite au pouvoir et tombe par antisce (position planétaire en miroir le long de l’axe 0 Cancer-0 Capricorne) sur le Descendant. Ce qui lui donne de la force supplémentaire pour se manifester, mais comme les antisces désignent que c’est indirectement, il fut vice-président. Le Maître de 10 combuste de la carrière met le doigt dessus, il se trouve dans l’ombre du Soleil, dans la Maison 12 reculée et Procyon, l’étoile à l’aplomb de Maître de 1, est en lien avec le service à un poste secondaire.

BIDEN OBAMA

Mais tout ceci ne veut pas dire que Biden ne peut jamais devenir président, cela montre seulement qu’il a été célèbre par sa vice-présidence. Nous verrons ses progressions plus tard, qui donc devraient montrer qu’il a de bonnes chances pour l’année prochaine, celles de son adversaire Donald Trump, étant de toute façon, peu prometteuses.

Geef een reactie