Juliana d’Orange Nassau – souveraine dans un monde d’hommes

Il y a peu, est parue une biographie sur la reine Juliana, la grand-mère de Willem-Alexander. Le sous-titre de la biographie explique ‘’Vorstin in een mannenwereld[1]” et ce thème se retrouve remarquablement dans l’horoscope de la reine. Le fil conducteur de la biographie, c’est que Juliana était cernée de tous côtés par des hommes qui se sentaient supérieurs à elle et qu’il lui en a coûté beaucoup pour se comporter en reine dans cette difficile situation. On pense du coup tout de suite à une Maison 12 fortement chargée en planètes et au Soleil comme significateur général des hommes. Cliquez sur le lien ci-dessous pour afficher son thème natal.

koningin-juliana

Et en effet, l’une des choses qui frappe tout de suite, c’est l’occupation de l’esseulante Maison 12 avec guère moins de trois planètes. Étant donné que Soleil, Vénus et Mercure gouvernent à eux trois sur quatre des douze maisons, la Maison 12 va donc jouer un grand rôle dans sa vie. Ce qui est encore renforcé du fait que Mercure/Maître de 1, celui qui exprime le plus Juliana elle-même, se trouve aussi en Maison 12. Les trois planètes en Maison 12 se trouvent sous la disposition de Vénus, qui elle-même est à son tour Maître de 12, et donc exerce beaucoup d’influence. Une planète avec une “forte disposition” comme celle-ci est toujours très importante dans un horoscope, comme significateur général et comme maître de maison.

Vénus est étroitement conjointe au Soleil et elle est donc combuste du Soleil. Ce qui veut dire que les hommes (Soleil) font de leur mieux pour la soustraire aux regards par leur éclat, mais cela débouche sur une lutte. Car Vénus est bel et bien noyée sous les rayons du Soleil, mais elle dispose du Soleil aussi, donc Vénus a aussi du pouvoir sur le Soleil. Elle ne se trouve donc pas irrémédiablement éclipsée par les hommes qui dominent, elle peut aussi contrôler ces hommes, au fond, c’est elle, la reine. C’est aussi la raison pour laquelle nous disons toujours qu’une planète n’est pas combuste quand elle est dans son propre signe. Le Soleil et la planète sont sous l’emprise l’un de l’autre et c’est précisément ainsi qu’était la situation. Si la conjonction Soleil-Vénus se produit en Maison 12, cela montre que cette lutte se passait en coulisses, derrière les murs du palais de Soestdijk.

Mercure est Maître de 1 et donc Juliana en personne, et ce Mercure s’éloigne du Soleil, il est déjà hors de la zone de combustion. Ce qui veut dire que la planète se trouve seulement encore ‘’ sous les rayons”’ du Soleil ; le Soleil a bien encore un peu d’influence, mais bien moins que si Mercure avait été véritablement combuste. C’est ici que nous voyons Juliana, qui se soustrait à l’influence des hommes, mais qui se retrouve bien seule en Maison 12. Par antisce (position planétaire en miroir, qui se reflète le long de l’axe 0 Cancer – 0 Capricorne) Mercure tombe pile sur Mars, qui à son tour est conjoint au MC à l’intérieur de l’orbe habituel de 5 degrés avant la cuspide. Voici qui montre que, par ses apparitions en public, elle peut s’échapper de sa position solitaire, retirée à l’écart, en Maison 12.

juliana-1

Autre facteur d’importance, c’est naturellement Pluton sur l’Ascendant, une position des plus dominantes dans l’horoscope. Pluton, c’est Hadès, le souverain des Enfers, qui attaque soudain et de façon inattendue pour faire montre de sa force irrépressible, ce qui est toujours particulièrement désagréable. En astrologie classique, Pluton / Hadès n’est pas considéré comme la planète qui gouverne le Scorpion, mais comme un facteur mythique. Cela n’a pas l’air trop bon pour Juliana, Pluton possède naturellement beaucoup d’influence sur son mariage, étant sur l’Ascendant, et l’axe Asc/Desc étant celui des relations. Ce qui nous amène à son célèbre mari, Bernard von Lippe-Bisterfeld, un prince allemand désargenté, de provenance douteuse, et opportuniste véreux. Bernard est Maître de 7, Jupiter rétrograde en détriment, c’est un Jupiter, qui va donc montrer ses plus mauvais côtés. Jupiter est aussi la planète de l’aristocratie, le prince désargenté l’est donc vraiment au sens littéral ! nous voyons bien que Jupiter est sous la disposition de Mercure, Juliana, Bernard était financièrement totalement dépendant de Juliana.

juliana-2

 

La mère de Juliana était la redoutable Wilhelmina, qui aurait bien voulu diriger le pays encore comme un despote éclairé. La mère, c’est Maître de 10, Saturne, qui est en forte réception mutuelle avec Mars, l’autre maléfique, qui n’a pas l’air d’une maman douce et aimante, elle fait plutôt figure de dure et autoritaire matrone, ce qu’elle était aussi. Le père, c’est Maître de 4, le Soleil, dans l’esseulante Maison 12, c’est le prince Hendrik, qui était tenu à l’écart de tout et en fait, n’était guère plus qu’un genre d’élément rapporté impuissant. Il s’est permis de temps à autre une maitresse (Soleil conjoint à Vénus en 12), on le lui pardonne bien . Ce qui n’a pas l’air trop bien pour l’enfant unique, Juliana : dans le contexte familial aussi, la Maison 12 joue donc bien un trop grand rôle.

[1] Souveraine dans un monde d’hommes

Geef een reactie