La Banane

L

Le symbole astrologique de  Vénus montre clairement l’essence de l’art : le cercle du haut est pour l’unité divine et pour l’harmonie, la croix du dessous est pour les réalités matérielles sur terre. Ainsi l’essence de l’art, gouverné bien sûr par  Vénus, est-elle d’exprimer l’unité divine sous des formes concrètes, c’est cela, la beauté. Il est clair que l’art moderne a pas mal dévié de cette essence, il est souvent banal jusqu’à la répulsion, déprimant et désillusionnant ; au mieux, il est un peu amusant ou un peu surprenant. Peu importe ce qu’il est, il ne parle pas de beauté, le plus important c’est l’idée qui sous-tend l’œuvre.

The Comedian

T

Un exemple frappant : la banane scotchée au mur, une œuvre de l’artiste italien Maurizio Cattelan, qui s’est vendue tout de suite deux fois (!) pour la somme de 120.000 dollars. Ensuite, un autre artiste a mangé la banane, ce qui était drôle, l’œuvre appelée The Comedian était devenue réelle, l’idée était claire. Cependant, si vous voyez l’art comme une espèce de baromètre de l’esprit de l’époque, c’est un peu inquiétant. L’un des pionniers de cet art “conceptuel”, au centre duquel se trouve l’idée ou la plaisanterie (Mercure), et non pas par l’expérience de l’harmonie et de la beauté ( Vénus), fut l’artiste français Marcel Duchamp, dont voici le thème natal (télécharger ci-dessous).

M

L’une de ses premières, et surprenantes, œuvres fut La fontaine, un urinoir classique, dont il apparut plus tard que l’idée avait été « empruntée » à un autre artiste : comment peut-on faire plus mercurien ? Dans sa Maison 10 de la profession, c’est clair tout de suite,  Vénus est en chute et c’est exactement ce que fut sa contribution au monde.  Vénus est une planète d’Eau, donc elle travaille par le biais des émotions et elle n’est pas chez elle en Vierge, la “maison céleste ” gouvernée par le rationnel Mercure, mais cet emplacement est une image parfaite de l’art où c’est l’idée qui est le point le plus important.  Vénus de l’esthétique est gouvernée ici par le Mercure de la raison, au sens littéral, ceci se lit comme “’ de l’art conceptuel ” et cela montre son incapacité, vu que  Vénus est dans sa chute. Voici pourquoi il y a toujours tant de confusion au sujet de l’art moderne, il a l’air de quelque chose qu’il n’est pas vraiment.

La Fontaine

Et bien sûr, ce qui est aussi frappant, c’est cette Lune dans sa chute, juste sur l’ASC en Scorpion, alors qu’elle est Maître de 9 des idées et des théories (conceptuel), dans sa chute, la Lune montre ses plus mauvais côtés. Elle ne peut s’écouler librement mais uniquement saper et dissoudre, elle ne peut pas très bien exprimer ses émotions, en renforçant les tendances conceptuelles /rationnelles. Duchamp, perçu comme l’un des premiers dadaïstes à s’être libéré de toute structure, a quitté l’art bien vite, pour s’engager avec passion dans la voie des mercuriens échecs.


En effet,  Vénus n’est pas son talent et une planète de ce genre aura tendance à vous causer de l’ennui après un certain temps, mais  Vénus devait se manifester vraiment très fort puisqu’elle est dans la Maison 10. Le Maître de 10, Mercure, est bien mis en évidence par sa conjonction avec le Soleil et avec la Part du Soleil en Maison 9 des idées encore une fois, sous l’amas de Praesepe. Praesepe, c’est la Crèche vide, où ne se trouve nul principe directeur, ce qui produit en conséquence une totale fragmentation et le chaos : le dadaïsme.

Sur la cuspide de Maison 9, de toujours les idées, se trouve Saturne de la tradition et de la structure, dans son détriment, ce qui montre au sens littéral, leur destruction. Ce Saturne est aussi en trigone in mundo avec la Lune qui dissout tout, positionnée sur l’Ascendant : un aspect in mundo se fait par des planètes situées à égale distance de la cuspide d’une maison (la Lune étant à peine au-delà de la cuspide de 1 et Saturne un peu après la cuspide de 9). Le thème natal de Duchamp montre une remarquable concentration de la théorie de Maison 9 et une très forte tendance à dissoudre des structures. C’est exactement ce qu’il fit, tout en étant vrai par rapport à ses principes, il aurait été le premier à voir ceci comme une farce. C’est marrant, mais il n’en demeure pas moins que c’est tout de même une plaisanterie ridicule.

Geef een reactie