Le mariage du siècle

Les inondations

Avant de nous tourner vers le sujet principal de ce post, encore une remarque sur l’éclipse dont nous avons parlé la semaine dernière, qui était visible dans une grande partie des USA. Quand une éclipse est bien visible au-dessus d’un pays donné, on est conduit à la conclusion  que ce pays est particulièrement touché par la crise que symbolise une éclipse. La catastrophique inondation de Houston  s’est produite peu  après l’éclipse, et l’horoscope pour l’occultation du Soleil, dressé pour Houston, montrait que pour Houston, l’éclipse tombait pile sur le MC.

Mais en même temps, il y a d’autres parties du monde où se sont produites d’autres inondations catastrophiques, au Népal, dans le nord de l’Inde et au Bangladesh. À l’origine, des fleuves plus que pleins au Népal et si on calcule le thème de l’éclipse pour Katmandou, la capitale du Népal, le degré de l’éclipse tombe précisément, et c’est incroyable, sur le FC ! L’inverse de Houston. À Dacca, capitale du Bangladesh, c’est Saturne Maître de 8 de la mort qui tombe sur le Descendant dans le thème de l’éclipse. Sur le MC se trouve Fomalhaut, l’étoile alpha du Poisson Sud, qui “boit” l’eau déversée par la cruche du Verseau. Cette étoile est en relation avec les inondations, elle se trouve aussi sur l’ Ascendant du thème natal des Pays-Bas.

Que pouvons-nous en apprendre pour le futur ? Qu’une éclipse visible dans un pays, est sûrement digne d’une étude plus poussée de ce pays. Mais il est  toujours sensé de faire le thème d’une éclipse pour une localisation importante (votre lieu de résidence ou la capitale d’un pays ou d’une région), pour voir comment il fonctionnera à cet endroit. L’idée que les éclipses peuvent montrer facilement un effet rapide et non pas “causer” des événements des années après, doit aussi être confirmée. Une éclipse est valable pour la période qui va jusqu’à l’éclipse suivante, donc celle qui tombe en janvier 2018, et les semaines prochaines, nous allons étudier les thèmes des USA.

 

Le mariage du siècle

                                            HUWELIJK DIANA CHARLES

 

On n’y a pas échappé : cela fait maintenant 20 ans que Lady Di a disparu lors d’un dramatique accident. Son horoscope a déjà été commenté abondamment : avec Spica sur son MC et Vénus Maître de 10 sous Algol, pour l’essentiel, l’histoire est vite racontée. La force des étoiles fixes demeure étonnante, mais il est tout de même intéressant de jeter un coup d’œil sur le thème de la célébration du mariage de Charles et Diana. On doit bien y apercevoir les tensions nécessaires et en effet, nous ne sommes pas déçus, cliquez sur le lien ci-dessous pour afficher le thème du mariage.

HUWELIJK DIANA CHARLES

Le drame transsude de cet horoscope, il y a peu d’éléments à désigner de l’harmonie. En élévation, au sommet de l’horoscope, se trouve la Lune, forte en son propre signe du Cancer, mais sous la très brillante étoile Sirius du Grand Chien. Sirius n’est décidément pas une étoile pacifique et elle est connectée à l’intimidation brutale. La Lune, si haut placée dans l’horoscope montre que beaucoup de choses tournent tout autour, et dans la mythologie, Diana est la déesse de la Lune. Mars, la planète de la lutte et de la bagarre se trouve presque sur le MC et en chute en Cancer, il laisse donc entrevoir ses côtés les moins plaisants, ce n’est pas vraiment le top comme position pour les débuts dans la vie conjugale. Vénus, la planète de l’amour, pourrait bien compenser quelque peu, si seulement elle était forte, mais Vénus se trouve aussi dans sa chute et manque donc de véritable force intrinsèque. La planète de l’amour montrera ici surtout ses côtés superficiels (plaisirs de la vie et glamour) et Vénus est aussi Maître de 1 en plus, le point qui résume le plus l’événement à lui seul.

L’Ascendant tombe tout près de la Grande Conjonction (GC) de Saturne et Jupiter, et il y en a eu trois en 1980 en 1981, qui se sont toutes produites à proximité de ce degré. Cela veut dire que le thème de mariage est directement ancré sur les thèmes de la GC qui déterminent une période de 20 ans, laquelle était aussi en synastrie avec ce mariage  jusqu’à en faire “le mariage du siècle”. En outre, l’Ascendant tombe réellement sous l’étoile Vindémiatrix, qui est liée explicitement aux séparations. Le Soleil se trouve bel et bien en Lion, fort, ce dont on n’a pas tellement besoin dans un thème de mariage, mais sous l’amas de Praesepe, ”la seconde Algol”, en relation avec la dispersion et les effusions de sang catastrophiques. Maître de 1 et Maître de 7, les partenaires en mariage, n’ont pas une seule réception positive entre eux, comment tenir l’un à l’autre ? Quelle horreur !

Si les Windsor avaient eu en secret un astrologue personnel, ils auraient pu tout arrêter tout de suite, car une telle accumulation de malheur  est vraiment choquante. Les Parts arabes apportent leur grain de sel. La Part de Renommée (Asc + Jup – Soleil ), qui exprime ce par quoi on est connu, se trouve sous la royale Antarès, l’étoile de la mort et de la fin ! La Pars Fortunae, la grande faim, se trouve sur la cuspide de 12 de la solitude, de l’addiction et de l’autodestruction, en conjonction des Parts de Jupiter et de Saturne. Ces points donnent les essences planétaires et ceci exerce donc une très forte influence sur la Maison 12. La Part de Saturne c’est la prison, la Part de Jupiter, la victoire et la libération. Cette conjonction des Parts avec la Part de la faim spirituelle sur la cuspide de 12, rend donc assez bien l’essence de ce mariage, encore une fois.

Geef een reactie