Poséidon à Washington

D’ici un mois environ, la page sera à nouveau tournée, et l’année astrologique va commencer avec l’ingrès du Soleil en Bélier. Pour chaque lieu sur terre, cela signifie une nouvelle carte annuelle avec l’ingrès de même nom, qu’on peut calculer pour la capitale d’un pays ou d’une région, mais en principe, aussi pour un endroit très précis. Le thème d’ingrès est un instrument important en astrologie mondiale, qui par ailleurs est toujours bien lié à d’autres thèmes mondiaux comme les thèmes d’éclipses et de pays. Il est toujours judicieux de regarder ainsi au début de l’année ce que l’ingrès peut nous dire, et nous le ferons aussi, mais il est en fait encore plus intéressant de retourner voir ce qu’a apporté l’ingrès précédent.

C’est le propre de l’homme que de toujours envisager l’avenir avec beaucoup d’espoir, ce qui ne s’est pas encore produit, on peut encore espérer le réaliser, et c’est pourquoi la rétrospective, si instructive, est toujours un peu négligée. C’est donc une bonne idée que de revenir à l’année astrologique 2018, sur ce qu’on a déjà écrit sur ce blog l’année précédente, au sujet de l’ingrès des USA (cliquer sur le lien ci-dessous pour le thème d’ingrès 2018 des USA)

INGRESS VS 2018

“Dans le nouvel ingrès, c’est à nouveau Neptune qui attire le regard, pile sur le MC. Ce n’est pas trop bon pour un gouvernement stable, qui mène une politique nette, le sauvage dieu de la Mer domine l’année. Ceci peut aussi désigner un rappel des ouragans et des inondations de l’année précédente, le MC lui-même se trouve sous l’étoile Achernar qui concerne la perte de contrôle sur le char solaire. Ce n’est pas le top, car la tâche du gouvernement, c’est justement de contrôler le char solaire. Maître de 10 dans cet horoscope est aussi rétrograde, mais ce qui frappe le plus, c’est la conjonction Saturne-Mars au Descendant, le point de la relation avec l’autre. Ce qui pointe vers de puissants conflits, c’est que Saturne, en tant que Maître de 7, se trouve sous l’aveuglante et agressive Facies, ce qui n’améliore pas tellement les affaires de l’État. Jamais de temps mort, cela restera donc bien le mot d’ordre des USA sous Trump pour l’année qui vient.”

TRUMP UN

Les ouragans qui ont mis à l’épreuve les USA durant l’année astrologique 2017, alors que Neptune tombait sur l’Ascendant, ne se sont pas reproduits en 2018, le fait que Neptune se trouve sur le MC montre que le chaos, causé par le sauvage dieu de la Mer, se manifeste surtout au niveau du gouvernement. Trump est en effet resté une girouette parfaitement imprévisible qui tantôt, menace les Nord-Coréens de “fire and fury”, tantôt explique que lui-même et le leader psychopathe de Corée du Nord, Kim Jong-un, “sont tombés amoureux”. La conjonction Saturne/Mars au Descendant (les partenaires) s’est montrée aussi, les rapports entre les membres de l’Europe ne sont pas vraiment améliorés, un mélange de comportement imprévisible (ce qui fonctionne aussi comme une sorte de mind control et qui fut initié par Trump volontairement) et de franc-parler a mis les dites relations fortement sous pression.

INGRESS VS 2019

Que nous promet l’année à venir ? (Cliquer sur le lien ci-dessus pour voir l’ingrès de 2019) En 2017, nous avions Neptune à l’Ascendant de l’ingrès, en 2018 il était au MC et à présent, il tombe au Descendant. Avec Trump aux commandes, le dieu de la Mer, toujours de mauvais poil, a semble-t-il encore les coudées franches. Mercure est, dans ce thème d’ingrès, le maître de la Maison 1 comme de la 10, et donc de très loin la planète la plus importante du thème ; il est en chute et en détriment, il est rétrograde et conjoint à Neptune ! Il ne faut pas compter sur davantage de compétence, de franchise et de fiabilité dans les relations, d’autant que le Descendant tombe avec Neptune sous Achernar, l’étoile de l’usurpation et du char solaire qui verse et embrase tout le pays. L’année passée, cette constellation se trouvait au MC !!!  On dirait bien que la thématique de Trump, c’est Poséidon à Washington.

La Lune est en route vers une opposition au Soleil, c’est presque la Pleine Lune, et c’est toujours un moment de grandes tensions, entre les hommes de pouvoir (Soleil) et le peuple (Lune), par exemple. La Lune se trouve sous Labrum, l’étoile alpha de la Coupe et une étoile du destin. Cela veut dire que la Coupe devra être vidée, quelque chose qui se trouve déjà dans l’air va se manifester cette année. Trump va-t-il essayer d’imposer ses vues en invoquant  l’état d’urgence et par là causer de plus grandes tensions encore ? L’axe MC/FC tombe sur l’axe Aldébaran/Antarès, deux étoiles très puissantes et très martiales, ce qui n’a pas l’air très engageant. Naturellement, je n’ai pas pu m’empêcher de regarder déjà l’ingrès correspondant à la présidentielle de 2020, et là, il semble que Poséidon ait quitté Washington, ce qui peut aussi montrer que Trump ne sera pas réélu.

Geef een reactie