Vrooumm!

Dimanche dernier, le pilote de F1 Max Verstappen a gagné le Grand Prix de France avec maestria, et avec cette victoire, il a renforcé sa position de leader parmi les prétendants au titre de champion du monde. La saison est encore longue, il y a 23 Grand Prix et la compétition en France était la huitième, mais il a l’air d’avoir de bonnes chances de remporter le championnat. Verstappen aura 24 ans en septembre et c’est un genre de Mozart de la F1, un prodige remarquablement doué, qui accomplit des choses fabuleuses tout en étant encore très jeune.

Il serait bien sûr très intéressant de jeter un œil sur son thème, et sur ce qui s’y passe pour l’instant, mais malheureusement, on ne dispose pas de données fiables, comme un acte de naissance officiel. Tout ce qu’on peut trouver est classé DD (Dirty Data), il faudra donc se montrer très circonspect en utilisant la carte calculée sur ces bases. Quoi qu’il en soit, vous pouvez afficher ce thème via le lien Download ci-dessous, car il y a de très fortes indications que ces données DD soient correctes, mais ce n’est visible qu’en suivant les techniques classiques les plus importantes.

On commencera par le point qui s’analyse en dernier dans une interprétation classique : la demeure lunaire, car elle est très illustrative. C’est la demeure du nom d’Al Zubra, la Crinière du Lion en arabe, alors que l’Échine en donnerait une meilleure description. C’est l’étoile Zosma sur le dos du Lion qui la gouverne, et l’image de la demeure montre un guerrier victorieux armé d’une épée, qui chevauche un lion ! Ce qui montre à l’évidence ce qu’est une demeure lunaire, un axe de direction central qui détermine les décisions importantes et les événements concrets dans l’existence. Les images traditionnelles des faces et des degrés en connexion avec l’Ascendant sont elles aussi frappantes : la face représente deux hommes en lutte, le degré nous donne un homme portant l’épée.

Ce qu’on ne peut rater, c’est ce Mercure, la planète de la précision, de la technique et du mouvement, extrêmement fort dans son domicile et exaltation. Avec une vitesse de 107 minutes d’arc, il est à son maximum, il ne pourra guère faire davantage. En-bas, comme en-haut. Mercure est placé en Maison 11 des « fruits du labeur », qu’il gouverne aussi, et il se trouve sous l’étoile fixe Labrum, l’une des étoiles du destin, ce qui indique que Mercure influencera fortement sa vie. C’est aussi une bonne chose que la Lune, la planète de la partie la plus intuitive du cerveau, soit conjointe à Mercure.

Victoire et surabondance

Les parts planétaires, qui indiquent des motivations particulièrement fortes, dans le plan concret et aussi psychologique, sont en plein dans le mille. Ces parts se calculent sur base de l’Ascendant, elles sont donc extrêmement sensibles à l’heure. La Part de Mercure s’oppose à Mercure par antisce, ce qui rendce déjà trèspuissant Mercure encore plus mercurien, l’opposition indique un facteur de confrontation. La Part de Saturne ou Part d’Emprisonnement, est conjointe au Descendant/les adversaires, ce qui est bon pour Max. La Part de Victoire dite de Jupiter se trouve par antisce sur Maître de 1-Max, et c’est pareil pour la Part de Vénus ou de « surabondance » !

La Part du Soleil ou du Futur et d’Abondance se trouve sur Jupiter par antisce, sur le IC des ancêtres : son père Jos, qui était lui aussi pilote de F1, fut son premier mentor. Le Soleil est Maître de 10 du job, donc si on connecte la maîtrise en maison de la planète avec sa Part, c’est une indication on ne peut plus claire. Les thèmes qui comportent beaucoup de parts planétaires en conjonction/opposition avec d’autres facteurs du radix, directement et aussi par antisce, avec un orbe serré de 2°, indiquent souvent des réussites qui sortent de l’ordinaire.

Lilibet Diana

Le 4 juin, la fille du couple royal « en exil » Meghan Markle et l’(ex) Prince Harry, est née à Santa Barbara, Californie. L’enfant a reçu le nom de Lilibet Diana, Lilibet étant un diminutif pour Elizabeth, la combinaison avec Diana reflète tout le drame familial. Il semble donc inévitable que cette histoire de famille soit visible dans le radix de « Lili » (c’est ainsi qu’on l’appellera). Partout dans sa vie, cette cassure se fera ressentir : déjà le fait que cette enfant de la famille royale britannique naisse à Santa Barbara est bien sûr éloquent !

Selon les sources disponibles sur le net, son heure de naissance est de 11h40 (heure d’été du Pacifique – cliquez sur le lien ci-dessous pour afficher le radix) et donc son ASC se trouve dans le dernier degré du Lion. C’est bien intriguant, car le point le plus important, le plus personnel de la carte, est près de la super royale étoile Regulus dans le premier degré de la Vierge, mais sans être dessous. Peut-être est-elle née un peu plus tard que les sources ne le disent, ou bien ceci reflète-t-il vraiment la réalité : Lilibet Diana Mountbatten Windsor ne ferait donc plus partie de la famille royale ? La part planétaire du Soleil, l’essence royale par excellence, semble le confirmer, car avec cette heure de naissance, elle s’oppose à l’ASC par antisce, elle se trouve de l’autre côté, là où le Soleil se couche !

Mais gardons l’heure de naissance qu’on nous a donnée : il est sage de ne pas apporter trop de corrections car cela tend à refléter nos propres préjugés. Ainsi donc, le royal Soleil est-il Maître de 1 de « l’individu dans ses conditions d’existence », et il est très prédominant, en Maison 10, sur l’expansif Noeud Nord, pas trop dur d’en trouver la signification. Ce qui frappe, c’est que ce Soleil haut placé, la planète de la royauté, s’oppose aussi à la part du facteur limitant qu’est Saturne, ce qui reflète à nouveau la perte de connexion avec la famille royale. Au MC se trouve Algol, synonyme non seulement de malheur et de malchance, mais aussi de gloire et de position élevée, puisque Algol est aussi l’étoile de l’irrésistible glamour. Il est aussi aisé d’imaginer ce que ceci pourrait signifier pour cette descendance royale qui grandit « en exil », en Californie.

Le Petit Chien

Maître de 4 c’est, bien sûr dans le thème, l’un des Maîtres de maison les plus intéressants et oui : c’est Mars des querelles et des sécessions, en chute en Cancer : il montrera donc ses plus mauvais côtés. Mars/Maître de 4 se trouve sous Procyon, l’étoile alpha du Petit Chien, qui n’en fait jamais qu’à sa tête, défiant tous les pouvoirs possibles. C’est bien le cas ! Ce qui est vraiment fascinant, c’est la part de Mars, l’essence de l’énergie martienne, placée par antisce sur le MC, donc encore une indication de rupture en relation avec l’axe de la famille.

Ce faible Mars/Maître de 4 est en réception mutuelle plutôt forte avec Jupiter, la planète de l’aristocratie, très puissant, en son domicile. Malgré la séparation douloureuse, il y a une compensation, Lilibet ne sera pas une petite fille pauvre. Ce Jupiter est Maître de 5 de l’argent de la famille, et la Part de Jupiter se trouve sur la cuspide de la Maison 5. Il est frappant que ce fort Jupiter se trouve de l’autre côté, en Maison 7, désignant le prestige perdu, au loin. Vraiment étonnant, ce rôle des parts planétaires (ne tenir compte que des conjonctions et des oppositions avec un orbe de 2 degrés) : par antisce, la part de Mercure, là où il faut faire un choix difficile, se trouve à l’opposition de ce Jupiter !

Dublin-Belfast

Ces dernières semaines, on a discuté des tensions croissantes en Irlande du Nord, et du risque que la situation échappe à nouveau à tout contrôle. D’abord, on a passé en revue le radix de l’Irlande en se basant sur certains faits historiques importants ; ensuite, on a analysé les progressions secondaires actuelles. Rien de bien dramatique à voir, même si les tensions en recrudescence étaient clairement visibles. Aujourd’hui, c’est la date de la révolution solaire (RS) de l’Irlande, et ce sera une année importante. Les choses vont-elles se tasser petit à petit ou bien peut-on s’attendre à une certaine violence ?

Dans la nouvelle RS (cliquez sur le lien ci-dessous) ce qui frappe le plus, c’est la mise en valeur de la Maison 8 ou Maison de la Mort. Le Soleil, la Lune et Mercure sont placés dans cette sombre maison qu’on n’aime pas voir maintenant, d’autant plus que par antisce, Vénus/Maître de 1 de RS (l’Irlande cette année) tombe sur la conjonction Soleil-Mercure ! Cela se passe aussi peu avant la Nouvelle Lune et le Noeud est tout proche, donc nous avons une éclipse totale de Soleil qui approche dans cette RS. Ce n’est pas beau du tout, l’éclipse prend place sous Rigel, l’une des principales étoiles du violent Chasseur Orion, et la Lune est sous la puissante Aldébaran, d’une nature purement martienne. Ce ne sont pas des emplacements pacifiques!

Quand on analyse le thème de RS, on ne regarde pas seulement la carte de la révolution, mais aussi les connexions avec le radix, la synastrie. Bien sûr, ce qui compte, c’est uniquement une synastrie bien claire, un banal sextile synastrique n’a pas de signification. Cette synastrie est très claire : la conjonction Soleil/Mercure/antisce de Vénus Maître de 1 tombe sur la conjonction Soleil-Mercure du radix, et la Lune de RS sur le Noeud Nord sous Aldébaran tombe sur le Mars du radix ! Ce n’est pas un bon présage. Par antisce, l’axe MC-FC de la RS touche la Grande Conjonction du radix de l’Irlande et Saturne sur le FC de la RS est Maître de 8 de la Mort.

Novembre

Ce n’est pas rassurant. Mais en matière de prédiction, il faut toujours faire preuve de retenue, donc il nous faut revenir aux progressions : dans une prédiction annuelle, elles occupent le rang le plus élevé dans la hiérarchie. Elles ne montraient rien de vraiment dramatique, uniquement de fortes tensions. Dans l’ensemble, on peut s’attendre à de graves violences, mais pas à de nouveaux Troubles. La révolution lunaire (RL) d’octobre/novembre est très tendue.

Belfast

Dans les deux derniers articles, on a discuté des progressions dans le radix de l’Irlande, ainsi que des grandes crises, comme le commencement des Troubles en 1969 et la Grande Famine en 1845-1850, qui se voyaient clairement indiquées par de fortes tensions dans les progressions. À présent, le Brexit a renforcé les craintes d’un possible réveil du vieux conflit en Irlande du Nord, et en effet, des émeutes ont éclaté au cours de ces six derniers mois. Certains groupes militants ont proféré des menaces, mais est-ce vraiment le début d’une nouvelle guerre civile ? La tranquille Belfast va-t-elle devenir à nouveau se transformer en zone de guerre ?

Si c’est vraiment le cas, les progressions doivent l’indiquer clairement. Il serait judicieux de garder en mémoire les positions qui ont causé de gros problèmes dans le passé, pour la plupart, des facteurs lents en transit dans la zone d’Algol. Les points qui se déplacent lentement sont les directions de l’ASC et du MC et les progressions secondaires du Soleil. On ne donnera pas ici la carte du radix de l’Irlande, mais les coordonnées figurent dans les deux articles précédents. Pour voir les progressions actuelles, cliquez sur le bouton download ci-dessous.

Puisque la zone critique d’Algol est si sensible, il y a une progression qui saute immédiatement aux yeux. La Part du Soleil (symbole : « Taureau inversé ») vient de terminer son transit dans cette zone. Notez que la Part du Soleil se déplace à reculons. Voici un mouvement rassurant, les gros problèmes que véhicule cette zone sont dépassés, ce qui indique clairement que les tensions montantes et les émeutes de ces six derniers mois sont une conséquence du Brexit. Ce qui est rassurant aussi, c’est que cette zone n’est activée par aucun facteur lent, comme lors des Troubles qui ont débuté en 1969.

L’Apprenti Sorcier

Que montrent les autres mouvements ? Par antisce, le Soleil progressé se déplace sur le MC progressé de l’Irlande, ce qui ne peut rien indiquer de mauvais. La direction du MC se fait sur Sirius, la brutale étoile alpha du Grand Chien, une étoile d’intimidation et de violence, ce qui n’est pas agréable bien sûr, comme Vindemiatrix sur l’ASC. Vindemiatrix, c’est l’apprenti-sorcier, les choses peuvent vous échapper facilement. Les facteurs rapides, la Part de Fortune et la Lune, sont en voie de changer de signe, ce qui pointe vers une situation nouvelle. La PF entre en Poissons, activant Jupiter ; la Lune entre en Bélier, activant Mars, ce qui n’est pas une bonne chose dans ce contexte. Par la suite, la Lune fera une conjonction par antisce avec Mars progressé à 5 Bélier.

Que dire de tout ceci ? On ne peut trouver d’indications véritablement fortes et indéniables en faveur d’une crise, mais avec l’activation de Sirius, Vindemiatrix et Mars, les choses n’ont pas vraiment l’air calmes et paisibles, et dans la réalité, elles ne le sont pas, non plus. En juin, il y aura une nouvelle révolution solaire : si vraiment les choses doivent empirer, ce nouveau retour solaire doit l’indiquer, et c’est ce que nous verrons la semaine prochaine.