Grand Prix Max

Le week-end dernier, le pilote de F1, Max Verstappen, a remporté une nouvelle fois le Grand Prix ; ce fut d’ailleurs une course un peu ennuyeuse, car ses adversaires n’avaient guère de chances. Verstappen a pris la tête, et n’a jamais perdu sa position de leader. Son adversaire le plus rapproché, et septuple champion du monde – le britannique Lewis Hamilton, a mordu la poussière et Verstappen a accru ses chances de remporter la F1 cette année, mais la saison est encore longue et rien n’est encore sûr.

Il est donc très intéressant de voir les progressions actuelles de Verstappen. Pour ce qui est des phases planétaires de longue durée, les Fridaires : depuis 2015, il se trouve en Fridaire de Mercure, la planète-clé de son succès, comme on l’a vu la semaine passée.  Cette phase durera jusqu’en 2028, donc Verstappen est destiné à rester. Le début de son Fridaire de Mercure en 2015 a marqué sa première course, il n’avait pas encore sa licence de pilote jusqu’alors, car trop jeune.

En cliquant sur le lien download ci-dessus, on affichera les progressions actuelles. On voit tout de suite que cette année sera une bonne période pour le succès professionnel, le Soleil progressé vient de changer de signe, quittant sa chute en Balance. Le Soleil n’est pas seulement le significateur général de la renommée, mais c’est aussi le Maître de 10 de la carrière, dans le radix de Verstappen. Le Soleil ne changera à nouveau de signe que dans trente ans, donc voici qui indique une progression professionnelle d’une certaine importance !

La prédiction est affaire de changements, donc c’est ce que vous voyez en cette année, maintenant que le Soleil a quitté la Balance. Ce qui ne veut pas dire qu’il sera au top pendant les trente ans qui suivent. Il faut bien réaliser que si le Soleil se trouve en Maison 12 dans la figure des progressions, cela ne veut rien dire, puisque ce que vous voyez ce sont des positions progressées, et non pas un thème. Le terme souvent usité de « thème des progressions » est incorrect et induit en erreur : il n’y a pas de cuspides progressées, seulement des directions progressées, des deux axes principaux – l’Ascendant et le MC.

Al Natrah

Non seulement le Soleil progressé montre-t-il des évolutions positives, mais l’autre luminaire – la Lune, le fait tout aussi clairement. Dans les deux mois à venir, elle passera sur le MC natal de Verstappen, indiquant le succès, bien sûr (on a vu le radix de Verstappen dans le dernier article). La Part de la Lune, appelée aussi Part de Fortune (sa position se calcule par la direction primaire de l’Ascendant et les progressions secondaires des luminaires) reprend ces indications positives. Elle traverse la dernière partie du Lion, elle va entrer en Vierge dans deux mois, activant ce Mercure super rapide, la clé de son succès et ensuite, elle sera conjointe à Regulus, l’étoile « qui mène au trône ».

Donc, les choses n’ont pas l’air trop mal pour Verstappen dans les quatre mois qui viennent, ce qui couvre une large partie de la saison, le Grand Prix se tenant le 12 décembre. Dans cette période où il doit réussir, les luminaires progressés et la Part de Fortune se trouvent dans des positions très favorables. La demeure lunaire que traverse la Lune, c’est Al Natrah, en connexion avec « la conquête et la victoire », son image étant un aigle à tête humaine. Après Al Natrah, vient Al Terf, « le regard du Lion » associée à l’affrontement et à la perte, ce qui indique un passage plus difficile en toute fin de saison. Mais dans l’ensemble, cela a l’air très bon pour lui.

Laisser un commentaire