Le timing du Corona, basé sur le retour de l’ingrès

Nous nous souviendrons longtemps de la semaine dernière : de grandes régions ont été confinées en Europe, et dans d’autres parties du monde aussi, des mesures strictes ont été adoptées. Le taux de mortalité aux Pays-Bas est encore inférieur à celui de la dernière épidémie grave d’influenza, où 10.000 personnes sont décédées sur l’espace de 18 semaines, à un taux de 80 décès par jour ! Toutefois, il est vrai que la contamination par Corona est nettement pire qu’une mauvaise grippe et en certains endroits, comme le nord de l’Italie et l’Iran, la situation est en effet mauvaise. En même temps, la Chine redémarre et les statistiques semblent pointer vers une légère amélioration en plusieurs endroits.

Algol, encore et toujours…

Dans un thème datant de 2019, on avait discuté l’ingrès en Bélier et comme responsable principal de cette crise, un Mars en détriment sous Algol, cette étoile notoirement très funeste, qui se pointe si souvent en astrologie mondiale. Dans la majeure partie de l’Europe, l’Ascendant du thème d’ingrès se situe en Scorpion, et donc ce si mauvais Mars sous Algol est aussi Maître de 1 (le Maître de la maison la plus importante), mais en Italie, la plus affectée par la crise du Corona, ce Mars se trouve sur le Descendant (comme dans le thème d’ingrès calculé pour Rome) ! Ce qui frappe aussi, c’est que l’Ascendant de l’Italie est sous Agena, une des étoiles principales de la constellation du Centaure, en lien avec la sous-estimation d’un poison mortel, qui semblait innocent à première vue. Ci-dessous, vous trouverez la carte d’ingrès 2019, calculée pour Rome.

Un thème d’ingrès en Bélier fonctionne au niveau mondial comme une révolution ou un retour solaire (RS) dans la vie d’un individu, comme une prédiction pour l’année à venir. On serait donc content de trouver dans la carte une indication du moment où vont se produire les choses qu’on y voit : cela fait un monde de différence si elles se produisent en début ou en fin d’année. Les textes parlent des thèmes d’ingrès saisonniers (par exemple l’ingrès en Cancer) et en signes (par exemple l’ingrès en Verseau), et ceci a l’air de fonctionner, dans une certaine mesure. Mais parce qu’on peut voir le thème d’ingrès comme une RS, on pourrait tout aussi bien faire un thème de révolution ou retour lunaire (RL) sur base de l’ingrès, pour vérifier mois par mois. Une technique astrologique n’est jamais que l’application de l’un ou l’autre principe, qui en ce cas, est le principe du retour. Il se pourrait bien que ces RL basées sur l’ingrès montrent des évènements de façon plus claire que le thème d’ingrès en saison ou en signe.

Le premier cas de Corona s’est produit en Italie du Nord le 31 janvier, avec l’un des nombreux ouvriers chinois dans l’industrie de la mode. De cette façon, les positions dans la carte se manifestent dans la réalité concrète. En se basant sur le thème d’ingrès 2019 en Bélier pour l’Italie, le thème de RL du 15 janvier, qui a vu le début de l’épidémie, est décrit dans le thème ci-dessous, et c’est carrément spectaculaire. Cette « RL d’ingrès » a son Ascendant dans la zone d’Algol et elle est inversée par rapport au thème d’ingrès pour l’Italie.

À partir de l’étranger

Mars, principal coupable dans le thème d’ingrès, se trouve sous l’étoile de mort, Antarès, et par antisce (position en miroir, le long de l’axe 0° Cancer/0°Capricorne), il est conjoint à Saturne/Maître de 10 (le Maître de la seconde maison la plus importante) avec Pluton, le Maître des Enfers, et Maître de 10 est combuste. Cette constellation tombe sur la Maison 9 des pays étrangers d’où le malheur est provenu. Le Soleil, qui combure Maître de 10, se trouve sous Terebellum, l’une des étoiles du destin ! Il semble donc que cette initiative fonctionne très bien et cela vaudrait la peine de vérifier si on peut prédire clairement l’évolution de la crise du Corona par cette méthode.

Laisser un commentaire